Un poney retrouvé mort dans le Tarn : ses propriétaires évoquent une balle perdue

Publié le
Écrit par Rémi Surrans

Les propriétaires d'une maison de Lacrouzette (Tarn) ont retrouvé leur poney mort dans leur jardin. Ce poney, qui appartient à un éleveur de l'Aveyron, aurait été abattu par une balle perdue. Une enquête est en cours.

Qui a tué Chocolat, un poney qui vivait en plein air dans une résidence à Lacrouzette, près du lac du Merle dans le Tarn ? Les propriétaires ont retrouvé leur animal mort à environ 100 mètres de leur maison, lundi 7 novembre 2022 au matin. Et c'est en remarquant une trace de balle sur le corps de la bête qu'ils ont compris que Chocolat a succombé à un tir, qu'ils estiment, délibéré. Une enquête est ouverte. 

"Cela aurait pu être un enfant ou un promeneur"

Ce poney appartenait à Pierre-Yves Juillard, éleveur de chevaux dans l'Aveyron. Depuis septembre, il avait confié sa bête à Pauline Rabinel, qui vit dans sa maison familiale à Lacrouzette. "La personne qui a tiré a dû penser que c'était un sanglier. Je suis hors de moi, c'est inadmissible" peste Pierre-Yves Juillard. Pauline Rabinel, elle, est sous le choc : "on est effondré. C'est une atteinte extrêmement grave. Cela aurait pu être un enfant ou un promeneur".

Elle compte porter plainte dans la semaine au nom de Pierre-Yves Juillard. La propriétaire du terrain également, pour atteinte à la vie d'autrui.

"Aucune information qui prouverait que c'est un chasseur"

Les gendarmes de Montredon-Labessonnié sont intervenus sur place dans la journée de lundi. Mais ils n'ont pas retrouvé la balle qui a tué le poney. Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie de Castres.

Après un tel incident, les regards risquent de se braquer vers les chasseurs. Mais le président de l'association communale des chasseurs de Lacrouzette, Pierre Guiraud, réfute toute accusation. "Tout reste à démontrer, cela pourrait être un acte de malveillance. On n'a pas d'information qui dirait que cela pourrait être un chasseur".

La mairie de Lacrouzette, elle, n'avait pas connaissance de l'incident mardi.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité