Municipales 2020 : revoir le débat à Castres

L'hôtel de ville de Castres / © FTV
L'hôtel de ville de Castres / © FTV

REPLAY - A Castres dans le Tarn, le maire Pascal Bugis (DVD) se représente pour un quatrième mandat. Face à lui 3 candidats : une liste d'union de la gauche avec les écologistes, une liste Rassemblement National et une liste centriste soutenue par un député LREM.

Par Juliette Meurin

Pascal Bugis est maire (DVD) de Castres dans le Tarn depuis 2001. Il va briguer cette année un quatrième mandat et retrouve face à lui 3 candidats.

En 2014, le Front National avait franchi le cap du premier tour en obtenant un peu plus de 13 % des suffrages exprimés. Le Rassemblement National présente un candidat pour les 15 et 22 mars prochain.
A Castres, le thème de la sécurité agite la campagne électorale ce sera donc l'un des sujets qui seront débattus sur France 3 Occitanie.
Un débat avec les 4 candidats tête de liste qui sera diffusé ce mercredi 11 mars à partir de 21 heures. Le deuxième thème sera consacré à l'autoroute Castres-Toulouse.

Résumé du débat

Durant deux ans, Castres a détenu un triste record : celui de l’une des communes les plus cambriolées sur l’ancienne région Midi-Pyrénées en 2017 – 2018. La situation parait s’être améliorée mais elle continue à faire débat durant cette élection municipale.

Pour le candidat du Rassemblement National, Jean-Jacques Gros :  "Il y a un mauvais bilan de l’actuelle majorité sur la délinquance. Monsieur Bugis baisse les bras. Notre sécurité n’est plus assurée. Il faut commencer par la tolérance 0. " 

 L’ancien chirurgien militaire de 73 ans souhaite "le zéro délinquant" à Castres en prenant comme modèle la politique de l’ancien maire de New York, Rudy Giuliani.

Des affirmations, bien entendu, démenties par le maire de Castres, Pascal Bugis. Castres est selon le maire de la commune, depuis 19 ans, victime du gouvernement : "L’insécurité, c’est avant tout la politique pénale de notre pays qui est en cause. Le problème est plus national que local. Le laxisme est prôné par l’Etat."

D’ailleurs, l’avocat castrais pour se défendre souligne que la ville est la commune dans le Tarn ayant le plus de policiers municipaux : 34 sur les terrains et une vingtaine pour les caméras de surveillance.

"Facile de rejeter la faute sur l’Etat" rétorque André Martinez pour qui le retour de la BAC (brigade anti criminalité)  souhaitée par tous les autres candidats castrais "ne va pas tout résoudre. Il faut un ensemble de mesures pour avancer. Celles prises actuellement, comme des effectifs importants de la police municipale ou les 84 caméras de vidéosurveillance n’ont rien réglé." assène le conseiller municipal d’opposition DVG.

Pour le candidat soutenu par LREM, il n’y a pas de doutes : "oui, nous avons besoin d’un retour de la BAC. Cela a été annoncé par Monsieur Bugis mais rien n’a été acté" ravivant ainsi une polémique lancée par le médecin gériatre de l’hôpital de Castres durant ces semaines de campagne.

Un sujet fait consensus : celui de l’A69.  Tous les candidats considèrent que sa réalisation est "vital pour le territoire de Castres". Même André Martinez, dont la liste comporte des écologistes opposés au projet, semble s’en féliciter. Tous s’accordent également sur un point : il ne faut pas que ce projet d’autoroute transforme Castres en nouvelle cité dortoir de Toulouse.


Pour revoir l'intégralité de la vidéo du débat :
Débat 1er tour des élections municipales à Castres

Les candidats à Castres :
  • Guillaume Arcese, liste J'aime Castres (DVC, soutenu par le député LREM Jean Terlier)
  • Pascal Bugis, liste Castres avec vous (DVD)
  • André Martinez, liste Castres Ecologique et Solidaire (DVG, PS, FI, EELV, Géneration’s, Place Publique)
  • Jean-Jacques Gros, liste Rassemblement Castres (RN)

Les repères en chiffres 

Castres comptait 41.338 habitants en 2016. La commune a perdu 884 habitants en l’espace de 5 ans (2011-2016).

Les principales entreprises par secteur d'activité
 
 


Rappel élections municipales 2014


Second tour : 
  • Pascal Bugis (DVD) 56,85 %
  • Christophe Testas (UG) 30,52 %
  • Jean-Paul Piloz (FN) 12,62 %
Taux de participation : 62,40 %


Premier tour :
  • Pascal Bugis (DVD) 49,11 %
  • Christophe Testas (UG) 25,04 %
  • Jean-Paul Piloz (FN) 13,31 %
  • Denis Soliveres (UC) 7,54 %
  • Benoist Couliou (DVG) 4,98 %
Taux de participation : 63,15 %


Les débats organisés par France 3

France 3 organise près de 300 débats partout en France à l'occasion de ces élections muncipales.
Pour suivre ces débats, cliquer sur la région de votre choix dans la carte ci dessous. 

 


 

Sur le même sujet

Les + Lus