• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gaillac : le suspect N°1 dans l'affaire du massacre des coqs de Mado mis hors d'état de nuire

Mado tenant la dépouille de la fouine tueuse / © N. Bonduelle / France 3
Mado tenant la dépouille de la fouine tueuse / © N. Bonduelle / France 3

Après des semaines d'enquête et de traque, le prédateur à l'origine de la mort de plus de 50 coqs de Mado Delpech a été éliminé mais pas forcément identifié : il s'agit d'une fouine.

Par Fabrice Valery

Les coqs survivants de Mado Delpech à Gaillac vont pouvoir chanter en paix : après des semaines d'angoisse et plus d'une cinquantaine de volatiles occis, le suspect a été mis hors d'état de nuire. Il s'agit d'une fouine.

Les circonstances sont accidentelles : c'est un automobiliste qui a percuté l'animal tueur en série dans la nuit de samedi à dimanche à proximité de l'élevage. Mado a donc récupéré la dépouille du prédateur et l'exhibe désormais fièrement devant les objectifs. Elle en est persuadé : la fouine était bien la tueuse de ses coqs.

Les pauvres coqs de Mado ont fait la une de la presse ces dernières semaines après les attaques nocturnes dont ils ont été victimes. Au total, 54 coqs avaient été tués depuis le début de l'année.

Mado Delpech a été rendue célèbre par ses incursions sur les terrains de rugby où elle supportait le XV de France : elle avait pris l'habitude de lancer ses volatiles sur le pelouse.

Reste maintenant à savoir si le décès accidentel de la fouine va mettre fin au supplice des coqs de Mado ou si le tueur en série avait un complice qui court encore. 

EN VIDEO / le reportage de Nicolas Bonduelle
Fin du massacre des coqs de Mado ?

 

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus