Le meilleur boudin traditionnel de France se déguste dans le Tarn à Graulhet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Miryam Brisse .

Patrick Verdès, artisan boucher charcutier installé depuis 35 ans à Graulhet vient d’afficher dans sa boutique le prix reçu au Concours national de boudin de Mortagne-au-Perche (Normandie) : une médaille d’or.

La récompense a été remise en avril par la Confrérie du Goûte Boudin de Mortagne-au-Perche, mais Patrick Verdès était resté discret jusque là. Il voulait d’abord faire encadrer son titre avant de le présenter à ses clients. La médaille d’or lui a été décernée pour son boudin de campagne. Pour cet artisan, la recette de la réussite se décline en deux mots : authenticité et naturel. Dans ses produits transformés et ses conserves, aucun adjuvant, conservateurs ou autres colorants. Son secret dit-il tient aussi à sa matière première, la viande qu'il choisit avec soin chez des éleveurs tarnais. Pour le boudin, le porc provient ainsi d'un élevage de Sorèze.





La reconnaissance du travail d'artisan



Loin d’une fabrication industrielle Patrick Verdès élabore ses produits dans son laboratoire à l’arrière de sa boutique. Depuis 35 ans il ouvre chaque jour avec sa femme son magasin dès 5h du matin et ne referme ses portes qu’à 19h30 avec une courte pause déjeuner. Ce prix est donc synonyme pour lui de reconnaissance pour ces heures passées au travail. Mais cet artisan avoue que la récompense ultime est celle de ses clients, fidèles pour certains depuis plus de 30 ans.



Le reportage de Miryam Brisse et Christelle Sivatte 

durée de la vidéo: 01 min 45
Portrait de Patrick Verdès boucher charcutier à Graulhet médaillé d'or pour son boudin de campagne

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité