• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mort de Guy de Rouville, figure de la Résistance et du Maquis de Vabre

Guy de Rouville, chez lui à Vabre (81), en octobre 2015. / © ERIC CABANIS / AFP
Guy de Rouville, chez lui à Vabre (81), en octobre 2015. / © ERIC CABANIS / AFP

Guy de Rouville s'est éteint le 13 janvier à l'âge de 101 ans. Il était l'une des figures de la Résistance dans les Monts de Lacaune (81). C'est là, qu'il avait pris la tête en 1943 d'un maquis unique en France : le maquis de Vabre.

Par Laurence Boffet

Guy de Rouville est mort vendredi à l'âge de 101 ans. Et avec lui, c'est un peu de l'histoire de la Résistance dans les monts de Lacaune (81) qui s'éteint. Sous le nom de Pol Roux, il avait été, pendant la seconde guerre mondiale, le chef d'un maquis unique en France : le maquis de Vabre. Créé hors des réseaux de résistance connus comme Combat, Libération ou les FTP, ce maquis était né sur place, au coeur de la montagne.
Issu du scoutisme, protestant en particulier mais aussi juif, ce maquis composé de réfractaires au service du Travail Obligatoire (STO) mais aussi de jeunes israélites, était le seul maquis juif de France. Il a compté jusqu'à 460 hommes de 1943 à 1945. Beaucoup d'entre eux ont ensuite rejoint l'armée de libération.
Inlassable témoin, Guy de Rouville avait fondé l'Amicale des Maquis de Vabre et créé un musée du maquis dans son village de Vabre. Il y célébrait aussi chaque année les maquisards tombés pendant la guerre

 

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus