Restrictions d'eau dans le Tarn : des conséquences directes sur les agriculteurs

© MAXPPP
© MAXPPP

Le Tarn fait partie des départements en vigilance rouge en ce qui concerne les restrictions d'eau. Même si la situation ne suscite pour le moment pas d'inquiétude réelle, certains agriculteurs subissent déjà les conséquences de cette limitation.

Par Yann Lagarde

Aucune goutte de pluie n’est tombée dans le secteur depuis un mois. Le niveau de certains cours d’eau est au plus bas et la préfecture interdit le prélèvement d’eau pour les exploitations agricoles.

Cette interdiction arrive au pire moment pour les éleveurs qui ont besoin d’irriguer leurs champs de maïs pour nourrir leurs vaches laitières. Si la situation ne s’améliore pas, certains risquent de perdre jusqu'à 30 % de leur production, une difficulté de plus pour un secteur déjà en crise.

Du côté des maraîchers, la situation n’est guère meilleure. Les producteurs de fruits et légumes risquent aussi d’avoir une récolte faible pour la saison. Des agriculteurs ont anticipé ces périodes de sécheresse en construisant un bassin de rétention d’eau. Mais avec une facture de 60 000 euros, beaucoup d’exploitants n’ont pas les moyens de réaliser ce genre de travaux.

Un reportage de Sylvain Duchampt et Matthieu Chouvellon : 
Restrictions d'eau dans le Tarn : des conséquences immédiates sur les agriculteurs
Les restrictions d'eau dans le Tarn empêchent les agriculteurs de prélever dans les ruisseaux pour irriguer leur culture, mettant en péril leur production.

 

Sur le même sujet

Les + Lus