Scandale de la Dépakine : à Lavaur, Roxanne témoigne

Roxane "aurait préféré ne pas naître". Soufrant de différents troubles mentaux directement liés à la prise de la Dépakine par sa mère alors qu'elle était enceinte, l'indemnisation "sans chipoter" prévue par Marisol Tourraine ne la soulage pas. 

L’Etat va indemniser les victimes de l’antiépileptique Dépakine "rapidement et simplement", sans "chipoter", a indiqué dimanche 4 septembre la ministre de la santé, Marisol Touraine, au "Grand Jury" RTL-LCI-Le Figaro. Roxane, "enfant de la dépakine" ne semble pourtant pas être soulagée par cette décision. 

Comment indemniser les victimes colatérales de la Dépakine ? La maman de Roxanne n'a pas la réponse à cette question. Pour elle c'est un drame humain qu'il est impossible de chiffrer et de réparer avec de l'argent. 

Plus de 10 000 femmes enceintes auraient pris de la Dépakine, un antiépileptique accusé notamment de provoquer des malformations chez le foetus,
entre 2007 et 2014. En Midi-Pyrénées, au moins 24 familles se sont manifestées auprès de l'Apesac, une association qui les regroupe, dont 10 en Haute-Garonne. 

Un reportage de Michel Pech