Sécheresse : les producteurs d'ail rose de Lautrec ont perdu les deux tiers de leur récolte

Publié le

A cause de l'épisode de sécheresse apparu au début du printemps et qui perdure cet été, la production d'ail rose a été fortement impactée dans le Tarn.

Nouvelle victime de la sécheresse: l'ail rose. C'est avec la gorge serrée que Vincent observe ses terres qui, depuis le début du printemps, manquent cruellement d'eau.

Il n'y a pas eu d'eau au mois de mai. En juin, les plantes n'ont même pas mûri à cause de la période de chaleur, ce qui a provoqué ce genre d'ail, qui ne tient même pas. Aujourd'hui, on ne récolte même pas la moitié de ce que l'on sème. C'est une année blanche, on ne peut pas dire que le moral soit au beau fixe.

Vincent Lapeyre, producteur d'ail rose

Un calibre non commercialisable

Au-delà de la qualité, c'est aussi l'apparence de l'ail qui subit les conséquences de la sécheresse de ces derniers mois. Si cela n'altère en rien leur goût, les tailles et les formes s'en trouvent changées... Et cela a un impact sur sa commercialisation.

Non seulement on a récolté un tiers de volume d'une année normale, mais en plus dans ce tiers-là il y a une partie qu'on va devoir écarter parce que non commercialisable, du fait de son calibre.

Gaël Bardou, producteur et président du syndicat de l'ail rose de Lautrec

Une fois la distribution terminée, un bilan définitif permettra d'évaluer les volumes vendus, "mais on sait dors et déjà que la saison s'annonce très compliquée", regrette Gaël.

Pour vite oublier cette saison difficile, les prochaines plantations auront lieu au mois de décembre.

Lautrec fêtait son ail rose

C'est une tradition depuis 51 ans. Ces vendredi 5 et samedi 6 août, la commune organisait une fête mettant à l'honneur son ail rose. Festivité qui faisait son grand retour après deux éditions annulées à cause du Covid-19.

L'occasion pour les visiteurs de découvrir le savoir-faire de ce véritable travail d'orfèvre.

Il faut enlever les racines, couper le feuillage et déshabiller la tête jusqu'à voir la dernière peau pour faire ressortir la couleur rose du caillou.

Gaël Bardou, producteur et président du syndicat de l'ail rose de Lautrec

L'événement, qui a réchauffé le cœur des producteurs après cet épisode difficile, a attiré environ 15 000 personnes dans le village sur les deux jours, parmi lesquels 150 bénévoles.

Tout le monde espère à présent revoir vite la vie en rose...

durée de la vidéo : 01min 31
Reportage de Leo-Pol Palet et Eric Foissac ©FTV
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité