Tarn : l’aéroport de Castres-Mazamet en danger de mort

L'aéroport de Castres-Mazamet est en danger. L'Etat ne finance plus et la plateforme tarnaise risque de perdre une recette fiscale. Ce serait le coup de grâce.

 

Bonne santé mais déficit
L'aéroport "Castres-Mazamet"avec ses trois vols quotidiens vers Paris, une ligne vers la Corse et sa spécialité, les voyages d'affaires est un vrai outil économique. Mais la clientèle professionnelle ne suffit pas à équilibrer les comptes.
Avec tout cela, le point d'équilibre ne peut être atteint malgré sa croissance de 8 à 9 % d'euros par an. 
Malgré ses 49 000 passagers pour 2017, l'aéroport a enregistré trois millions d'euros de déficit.

L'Etat se désengage...
L'Etat qui octroyait un million d'euros de subvention par an depuis plusieurs années a décidé de se désengager.
Les collectivités ont dû mettre la main à la poche. L'agglomération de Castres-Mazamet, par exemple, a doublé sa participation et l'a montée à un million d'euros par an.

... et supprime une taxe
Deuxième embûche,  un rapport ministériel, dévoilé en juillet dernier, préconise de supprimer une taxe dont bénéficie actuellement la plateforme tarnaise. Si cette recette fiscale disparaît, c'est un crash programmée. 

Le Conseil régional n'y joue plus
Et, pour le conseil régional, impossible de renflouer le manque à gagner parce que lui-même, a subi de plein fouet le transfert de compétences de l'Etat vers les collectivités locales sans compensation financière. Une perte sèche pour la Région Occitanie de 120 millions par an.

La plateforme Castres-Mazamet n'est pas la seule  à connaître des trous d'airs. Tous les petits aéroports en Occitanie et ailleurs en France sont dans l'oeil du cyclone.  

Vidéo : le reportage de Laurent Dubois et Solenn Lagha
   

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité