2 ans après la destruction d'un hangar, le viticulteur n'est toujours pas indemnisé

Il y a 2 ans et demi maintenant (été 2013) le bâtiment de stockage des vins du château d'Arlus à Montels s'effondrait. Depuis, la justice n'a toujours pas rendu de décision et c'est aujourd'hui tout un savoir-faire et des emplois sur le domaine qui pourraient disparaître.

Le hangar s'était écroulé en juillet 2013
Le hangar s'était écroulé en juillet 2013 © France 3
En juillet 2013, un bâtiment de stockage du Chateau Arlus s'effondre. 80 000 bouteilles de ce vin de Gaillac resteront coincées sous les décombres pendant plus de six mois en attendant la fin des expertises.
Le proriétaire devra procéder à une remise en bouteilles. Le Château estime avoir perdu deux ans de chiffre d'affaires.
Le préjudice est estimé à un million d'euros.

Aujourd'hui, l'activité a repris au château mais le propriétaire est très endetté et attend une décision de justice. Selon lui, la construction du hangar était bourrée de malfaçons.
Ses clients, à 90 % allemands, l'ont soutenu en multipliant les commandes.

Vidéo : le reportage de Myriam Brisse et Nicolas Bonduelle
durée de la vidéo: 01 min 43
Impatience Chateau d'Arlus

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société agriculture économie