Taxis et ambulances: opération contrôle à Castelnau-le-Lez

Les gendarmes et la répression des fraudes ont procédé mercredi à une vaste opération de contrôle des taxis et ambulances transportant des malades. Objectif: vérifier qu'ils étaient bien en règle et conventionnés. Ces dernières années, les dépenses liées au remboursement de ces transports explosent.

un véhicule de secours devant les urgences du CHU de Montpellier
un véhicule de secours devant les urgences du CHU de Montpellier © Maxppp
Vérifier la conformité des documents et des véhicules: tel était le but de la vaste opération menée ce mercredi aux abords d'une clinique de Castelnau-l-Lez (Hérault). Il s'agissait pour les gendarmes de contrôler les taxis et les ambulances transportant des malades.
Des trajets remboursés aux patients empruntant des véhicules conventionnés. Or, ces remboursements ont bondi de 3 milliards en France ces dernières années.

Défaut de papier ou d'agrément, véhicule non adapté

Les contrôles se multiplient donc. A Castelnau-le-Lez, les gendarmes et les inspecteurs de la répression des fraudes ont relevé essentiellement des infractions administratives: défaut de papiers ou d'agrément, véhicule non adapté.
Mais ces infractions restent marginales au regard du nombre de taxis et ambulances contrôlés. C'est ce qu'ont constaté nos reporters Emilien Jubineau et Nicolas Chatail.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé routes
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter