Top 14 : Toulouse joue les rouleaux compresseurs face à Grenoble

Toulouse a littéralement écrasé Grenoble. / © Jean-Pierre Clatot/AFP
Toulouse a littéralement écrasé Grenoble. / © Jean-Pierre Clatot/AFP

Toulouse a pris provisoirement la deuxième place du classement en étrillant à domicile Grenoble (52-12) samedi, lors de la 8ème journée du Top 14.

Par AFP

En signant une victoire bonifiée ponctuée de huit essais, après le coup réalisé à Montpellier le week-end dernier (33-25), les Toulousains, troisièmes avant cette journée, reviennent provisoirement à un point du leader Clermont, en déplacement dimanche chez un champion parisien aux abois, et passent devant le Racing 92, qui se rend dimanche à Castres.

Une très bonne opération avant la parenthèse européenne où ils enchaîneront un déplacement périlleux à Londres face aux Saracens et la réception d'Oyonnax.
Au delà de l'aspect comptable, les Toulousains ont aussi pris leur revanche sur des Grenoblois qui étaient venus les battre ici même la saison dernière à l'issue d'une rencontre achevée cruellement sur une dernière pénalité de Jonathan Wisniewski à la sirène (22-25).

Privé de leur chef d'orchestre, le FCG, qui restait pourtant sur deux grosses performances à Castres (31-23) et face à Toulon (33-29),
aura cette fois été la victime.
Ultra-dominateurs en mêlée, même en l'absence de Corey Flynn et de Census Johnston, les Toulousains se sont montrés tout aussi intenables le
ballon en main, imposant immédiatement leur rythme et inscrivant un premier essai par Gaël Fickou, en grande forme et auteur d'un triplé (14, 45, 53) dont le dernier après une course de 50 mètres.

Le demi de mêlée Sébastien Bézy y est lui allé de son doublé (24, 32), servi sur son premier essai par Louis Picamoles, lui même auteur d'un essai (36) et ovationné pour sa prestation quelques jours après l'annonce de son départ pour Northampton.
L'addition très salée a été complétée par un essai de l'ouvreur anglais Toby Flood (27) et un dernier de Timoci Matanavou (80+1).
Profitant du relâchement des Toulousains en fin de deuxième période, les Grenoblois sont parvenus à dépasser la barre des dix points grâce à un essai de Gilles Bosh (64) après un premier en toute fin de première période de Laurent Bouchet (40+1).

Voir ici le résumé de la rencontre par Serge Djian, de France 3 Midi-Pyrénées : 

Top 14 : Stade Toulousain/Grenoble
Rugby - Top 14 : le résumé de la rencontre entre le Stade Toulousain et Grenoble. - Serge Djian

 

Ils ont dit

Ugo Mola (entraîneur général de Toulouse) : "On a pris ce match par le bon bout même si c'était face à une équipe de Grenoble qui avait laissé beaucoup de cadres au repos. Il faut remettre cette victoire en perspective car les Grenoblois avaient sans doute d'autres priorités. Nous avons eu une conquête remarquable et c'est toujours plus facile de jouer au rugby dans ces conditions.
Prendre le bonus est une bonne chose car cela fait longtemps que l'on court après ces cinq points. Nous avons fait un bon match pendant cinquante minutes et aussi dans les dix dernières mais nous avons encore connu un petit trou d'air au milieu qui nous empêche d'être complètement satisfaits
."

Gaël Fickou (trois quart centre de Toulouse) : "On avait à coeur de bien tenir le ballon et c'est ce que nous sommes parvenus à faire. Quand on a le ballon on sait que l'on peut être dangereux. On a eu une bonne conquête, une bonne défense et dans ces conditions on a pu envoyer du jeu. Mes quatre essais en deux matchs ? Bien sûr que cela fait plaisir. C'est mon premier triplé. Je me sens bien physiquement car je n'ai pas beaucoup joué pendant la coupe du monde. Il y a eu beaucoup de choses positives sur ce match mais il ne faut pas s'emballer non plus".

Fabrice Estebanez (capitaine de Grenoble) : "On a vu le grand Toulouse. Ce fut vraiment très compliqué car dés le début nous avons trop subi. On les a laissé jouer en avançant et quand ils déroulent comme ça c'est très dur de résister. Des fois ça fait du bien de prendre une claque et ce soir on en a pris une bonne".

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus