Top 14: victoire bonifiée du MHR face au stade toulousain

Publié le Mis à jour le
Écrit par OLC avec l'AFP

Montpellier a repris la tête du Top 14 en obtenant une victoire bonifiée (32-22) face à Toulouse, samedi à l'Altrad Stadium lors de la 10e journée de championnat. Toulouse préserve provisoirement la 4e place.

L'équipe de Vern Cotter, qui avait abandonné la place de leader le 7 octobre après sa défaite à Paris (31-20), compte désormais quatre points d'avance sur Lyon, battu dans l'après-midi à Clermont.
               

Quatre points d'avance sur Lyon

Depuis sa rentrée manquée en Coupe d'Europe, avec deux défaites en deux journées, le MHR a enchaîné trois victoires consécutives. Toulouse, qui concède sa troisième défaite à l'extérieur, préserve provisoirement la 4e place en attendant le choc entre Toulon et le Racing 92 dimanche à Mayol, en clôture de la 10e journée.

Bousculé par le champion Clermont, il y a quinze jours (28-24), le MHR a pris la mesure des Toulousains, amoindris notamment par l'absence des internationaux Antoine Dupont et Yoann Huget. Pourtant privé de son ailier fidjien Nemani Nadolo, auteur de dix essais en championnat, l'équipe de Vern Cotter, bien cornaquée par le demi d'ouverture néo-zélandais Aaron Cruden, a inscrit quatre essais par ses trois trois-quarts.

Long à se mettre en route lors de vingt premières minutes, Montpellier renversait les Toulousains en six minutes. Il inscrivait ses deux premiers essais par l'intermédiaire de son nouveau centre sud-africain Jan Serfontein, parachevant une penaltouche (27), et de son jeune ailier Gabriel Ngandebe (29), qui suppléait avec beaucoup de culot Nadolo.

Double supériorité numérique


Onze minutes après la reprise, l'équipe héraultaise, en double supériorité numérique suite aux exclusions temporaires du pilier Clément Castets et du deuxième ligne Iosefa Tekori, ajoutait un troisième essai par l'arrière australien Jesse Mogg. Toulouse restait au contact grâce à la réussite de son buteur Zack Holmes, exploitant
les nombreuses fautes héraultaises. A un quart de la fin, il revenait même revenu à trois points (25-22) grâce à l'essai du pilier sud-africain Maks Van Dyk.

Un retour inutile car Montpellier répliquait par un quatrième essai inscrit par l'ailier australien Joe Tomane et assurait son cinquième bonus offensif en six matches à domicile.
Déclarations
Vern Cotter (entraîneur en chef de Montpellier): "C'est une bonne chose de gagner avec le bonus offensif que l'on avait abandonné à un moment du match. Dans l'ensemble, notre défense a été un peu mieux devant une équipe qui a bien gardé le ballon et a été puissante.

On sent une amélioration par rapport aux dernières sorties même si on n'est pas content d'avoir encaissé un essai. On doit croire davantage à notre jeu quand on a le ballon en main. Si on arrive à alterner notre jeu, si on arrive à garder le ballon sur plusieurs phases, on est capable de mettre en difficulté nos adversaires".
                
Ugo Mola (entraîneur en chef de Toulouse): "On peut nourrir du regret au regard de l'investissement de nos joueurs qui ont abordé ce match avec des intentions, de l'appétit, et qui ne sont pas récompensés. Le souci, sur un match à l'extérieur, c'est qu'avec deux cartons jaunes et un peu d'imperfection lorsque l'on revient à trois points, c'est difficile de l'emporter. Ce genre de maîtrise nécessaire pour aller gagner chez un gros nous a malheureusement manqué.

Maintenant, ça reste positif sur l'engagement, l'état d'esprit, et le comportement. On n'a pas à rougir, mais on revient avec zéro point quand ils en prennent cinq. Le ratio ne me semble pas correspondre à la physionomie du match... Le tournant, c'est le début de la seconde période. On rend deux ballons à des moments-clés qui nous coûtent quatorze points. Pour résumer, je pense qu'on les a bousculés, mais pas suffisamment poussés dans les cordes. Montpellier sera très certainement en haut.