Cet article date de plus de 8 ans

Une usine gardoise fabrique du sucre avec des fruits "déclassés" selon une technique unique au monde

Comment faire pour recycler des tonnes de fruits qui partiraient normalement à la poubelle ? Une petite entreprise gardoise, Nutritis, a décidé de les transformer en sucre, selon une technique unique au monde.
Cruviers-Lascours (Gard) - l'usine Nutritis produit du fructose à base de fruits déclassés - novembre 2012.
Cruviers-Lascours (Gard) - l'usine Nutritis produit du fructose à base de fruits déclassés - novembre 2012. © F3 LR

Plantée au milieu des vignes, à une trentaine de kilomètres au nord de Nîmes, une usine apparemment banale.
Le produit qui sort de ces cuves ne paie pas de mine, il est pourtant exceptionnel. C'est un concentré de sucre de fruit, du fructose.
Le projet a été porté par Pierre Lapoujade, pdg de Nutritis, il a eu l'idée de récupérer les fruits déclassés et de les transformer en sucre.

Pommes, nectarines, pêches, melons, les fruit récupérés dans tout le grand sud-ouest subissent un premier traitement dans une usine près de Carcassonnne, puis ils sont ensuite livrés sous forme de concentrés par camion citerne, à Cruviers-Lascours, dans le Gard.
Ces concentrés sont raffinés pour séparer saccharose, glucose et surtout fructose, le fameux sucre de fruits. Ce fructose est utilisé par les industriels de l'agroalimentaire. Il entre dans la composition de compotes, de confitures ou de yaourts.

Et transformer les fruits déclassés, c'est bon pour l'environnement, mais c'est bon aussi pour la santé.

Plusieurs fois primée, la start up surfe sur la vague du bien manger.
L'entreprise a déjà créé une trentaine d'emplois et ce n'est que le commencement d'une aventure prometteuse.

Chaque francais consomme 35 kilos de sucre par an.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement santé entreprises alimentation technologies