• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Vigan veut accueillir des réfugiés syriens

Fidèle à la tradition d'accueil des Cévennes, la commune du Vigan souhaite ouvrir ses portes aux réfugiés qui fuient la guerre / © F3LR
Fidèle à la tradition d'accueil des Cévennes, la commune du Vigan souhaite ouvrir ses portes aux réfugiés qui fuient la guerre / © F3LR

Protéger, offrir l'asile, c'est une vieille tradition en Cévennes. La commune du Vigan s'est portée volontaire, comme plusieurs autres villages gardois.
Tout est déjà prêt ou presque pour accueillir des familles syriennes.

Par Isabelle Bris

Au Vigan, 4 000 habitants au coeur des Cévennes, l'accueil est une tradition. Huguenots, maquisards, 300 familles de réfugiés espagnols en 1939, alors il y a bien assez de places pour 3 familles syriennes.

C'est en juin dernier que le conseil municipal a décidé d'agir pour les réfugiés syriens. Une décision adoptée à l'unanimité, opposition comprise, et portée par la section locale d'Amnesty International. Trois logements communaux vacants sont mis à la disposition de l'Etat pour recevoir des migrants.

Pour l'instant, pas d'information sur l'arrivée des familles syriennes. En attendant, les appartements, proches du centre ville et de l'école, sont quasiment prêts.

Une réunion de travail est prévue avec la préfecture du Gard et l'Etat d'ici à la fin du mois. D'autres communes voisines ont d'ores et déjà fait savoir qu'elles étaient, elles aussi, volontaires pour accueillir des Syriens.

Le Vigan, ville candidate à l'accueil des migrants
Reportage : C.Alazet et Mickael Hahn


Sur le même sujet

Gard : un incendie menace des habitations à Générac, 100 hectares brûlés

Les + Lus