• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Voici Signes du toro n° 113

La faena de Manzanares le 16 avril dernier à Séville est également au menu de Signes du toro! / © Toros + / SDT
La faena de Manzanares le 16 avril dernier à Séville est également au menu de Signes du toro! / © Toros + / SDT

La grâce de Lastimoso par Andy Younès, l'entraînement de Solalito avec Denis Loré sont au sommaire de l'émission qui a été diffusée ce samedi 19 mai.

Par Joël Jacobi

Au temps de sa splendeur, le château de Caveirac, tout près de Nîmes, comptait 365 fenêtres. Il n'en reste presque plus rien, sauf un toît de de tuiles vernissées et de hauts murs derrière lesquels Solal Calmet, 17 ans et Denis Loré, bientôt 50 toréent de salon dans ce qui fut peut-être un salon de cette demeure. Il n’y a rien de paradoxal à choisir le grand calme pour préparer celui qui déploiera son art au milieu des cris.

Quand  le Rhône prend son virage, on aperçoit depuis les quais la couronne des arènes posée au dessus des maisons d’Arles. François Caro, l’ainé et Andy Younès, le jeune, sont matadors de toros. Le premier s’occupe de la carrière du second. Il débute à peine, Andy. Et pendant la feria de sa ville, le dimanche de Pâques, sa route a croisé cette de Lastimoso, un toro exceptionnel.

Voici Signes du toro n° 113…


SDT 113

 

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus