Une aide régionale de 500 euros pour l’achat d’un vélo électrique neuf en Île-de-France

L’aide lancée par la région va jusqu’à 500 euros pour un vélo électrique classique, et 600 euros pour un vélo cargo à assistance électrique (illustration). / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
L’aide lancée par la région va jusqu’à 500 euros pour un vélo électrique classique, et 600 euros pour un vélo cargo à assistance électrique (illustration). / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Île-de-France Mobilités a voté mercredi en faveur d’une aide allant jusqu’à 500 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. La prime, lancée début 2020, vient compléter les dispositifs déjà existants dans plusieurs communes, notamment à Paris.

Par France 3 Paris IDF

Après avoir inauguré en septembre le Véligo, un vélo électrique à louer en longue durée, le conseil d'administration d'Île-de-France Mobilités a voté mercredi une aide destinée à l’acquisition d’un vélo neuf à assistance électrique. La mise en place de la prime est prévue le 20 février prochain, en prenant en compte les achats effectués dès le 1er janvier.
Pour ce qui est du montant, l’aide – limitée à 50 % du prix d’achat hors taxe – est plafonnée à 500 euros pour un vélo à assistance électrique classique. Pour un vélo cargo, la prime peut atteindre 600 euros.

Une aide en complément aux aides locales, avec un plafond global de 500 euros

Précision notable : la subvention, allouée sans conditions de ressources, n’est que partiellement cumulable avec les aides locales, comme le proposent déjà plusieurs collectivités franciliennes. Île-de-France Mobilités explique en effet que le montant global (la prime régionale additionnée à la prime locale) ne peut pas dépasser 500 euros.
Prenons l’exemple parisien, où l’aide couvre 33 % du prix d’achat avec un plafond fixé à 400 euros pour un VAE classique et 600 euros pour un vélo cargo. Si l’acheteur touche déjà 400 euros via la Ville, la région n’ajoutera que 100 euros de subvention maximum.

D’autres communes proposent des primes, notamment à Sceaux dans les Hauts-de-Seine, où le montant – en place depuis 2011 – est calculé sur la base de 20 % du prix d’achat TTC, avec un plafond à 100 euros.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus