Chants antisémites dans le métro : un adolescent condamné pour injure publique

Un mineur a été condamné pour injure publique ce mardi par le tribunal pour enfants de Nanterre (Hauts-de-Seine). Il avait participé fin octobre à des chants antisémites dans le métro parisien.

L'adolescent de 16 ans a été déclaré coupable pour injure publique en raison de la religion, mais relaxé pour apologie de crime contre l'humanité.
La mesure éducative judiciaire provisoire, mise en place peu après les faits, a par ailleurs été maintenue par le tribunal "avec un module insertion et un module réparation", a précisé le parquet de Nanterre. L'audience de sanction aura lieu le 20 juin.

Pour Me Morad Falek, l'avocat du mineur jugé à Nanterre, la décision du tribunal "reflète non seulement les faits tels qu'ils ressortent de l'enquête mais également la personnalité" de son client. L'avocat a souligné l'impact positif des ateliers organisés par la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) dans le cadre de la mesure éducative provisoire dont il fait l'objet.

En raison de leur domiciliation, plusieurs autres adolescents de ce groupe ont été déférés au tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), où ils doivent être jugés prochainement.

Des "propos choquants, inadmissibles, indignes"


Le 31 octobre, un groupe de personnes a été filmé par une usagère sur la ligne 3 du métro parisien en train de chanter ou de tenir des propos antisémites. Dans cette vidéo, on voit un groupe de jeunes chanter "nique les juifs et nique ta mère, vive la Palestine ouais ouais, nique les juifs et les grands-mères, on est des nazis et fiers". Les faits ont été signalés au parquet par la préfecture de police, la RATP et la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra). 

Près de deux semaines après la vidéo tournée dans le métro, huit personnes mineures avaient été interpellées. "Ceux que l'on a vu malheureusement chanter des chants nazis et de haine aux juifs dans le métro parisien ont été identifiés", avait alors déclaré, Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur.