Mort de Nahel : les obsèques du jeune homme ce samedi à Nanterre

Le jeune homme de 17 ans a été tué, mardi 27 juin. Lors d'un contrôle routier, un motard de la police a tiré une balle dans le thorax de Nahel M., après un refus d'obtempérer. Les obsèques se tiennent ce samedi 1er juillet.

Les obsèques de Nahel M., 17 ans, ont débuté ce samedi matin au funérarium de Nanterre (Hauts-de-Seine) dans une ambiance très tendue, en présence de nombreuses personnes venues rendre hommage au jeune homme tué mardi 27 juin par le tir d'un policier. "Paix à son âme, que justice soit faite. Je suis venue soutenir la maman, elle n'avait que lui, la pauvre", a déclaré une Nantérienne, qui n'a pas souhaité donner son nom, en sortant du funérarium.

Obsèques dans l'intimité et sans les médias

De nombreuses personnes se sont rassemblées en fin de matinée devant le bâtiment pour cette cérémonie voulue la plus intime possible par la famille, loin des caméras. Le corbillard a quitté le funérarium vers 12 heures. Une cérémonie funèbre est prévue en début d'après-midi à la mosquée Ibn Badis de Nanterre. L'inhumation a eu lieu ensuite au cimetière du Mont Valérien.

Fan de rap et de moto, Nahel a été élevé seul par sa mère à Nanterre, et vivait dans une barre d'immeuble de la cité Pablo-Picasso, au pied de La Défense. Déscolarisé, il travaillait comme livreur et avait entamé un "parcours d'insertion" dans l'association Ovale Citoyen qui accompagne des jeunes par le sport et avait noué un partenariat avec le club de rugby de Nanterre.

"Pour moi, Nahel était l'exemple type du gamin de quartier, déscolarisé, parfois borderline mais pas un bandit de grand chemin, et qui avait la volonté de s'en sortir", a témoigné Jeff Puech, le président d'Ovale Citoyen, dans les colonnes du quotidien Sud-Ouest. "Il allait construire un nouvel avenir", a assuré l'association sur Twitter.

Il y a un mois, Nahel avait réalisé le rêve de quantité de jeunes : il était apparu comme figurant dans un clip tourné à Nanterre par Jul, star du rap hexagonal. On le voit accomplir, avec ses doigts, le geste de ralliement des fans du rappeur marseillais. Comme des sportifs et d'autres rappeurs, Jul a partagé sur les réseaux sociaux l'appel à aider financièrement la famille de Nahel, en mémoire du "petit frère".

L'enquête toujours en cours

Le drame s'est produit à proximité de la station de RER Nanterre-Préfecture, lors d'un contrôle de police sur la voiture de location conduite par Nahel. Le casier judiciaire de Nahel M. était vierge. Il avait tout de même eu quelques démêlés avec la justice pour des refus d'obtempérer, d'après le procureur de Nanterre, selon qui il devait comparaître devant le tribunal pour enfants en septembre.

Pour les autorités, c'est sa conduite dangereuse mardi qui avait justifié le contrôle de police qui lui a été fatal. Saisi par une vidéo amateur, le tir à bout portant d'un motard de la police est venu contredire le récit initial livré par les policiers, embrasant de nombreuses villes et quartiers populaires du pays quatre nuits d'affilée.

Le policier de 38 ans auteur du coup de feu mortel a été mis en examen pour homicide volontaire et placé en détention provisoire jeudi.