• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

En Île-de-France, des pâtissiers veulent valoriser le patrimoine local grâce aux fèves

Un pâtissier de Septeuil (Yvelines) a fait fabriquer des fèves pour mettre en valeur le patrimoine local. / © Antoine Marguet - France 3 Paris - Île-de-France
Un pâtissier de Septeuil (Yvelines) a fait fabriquer des fèves pour mettre en valeur le patrimoine local. / © Antoine Marguet - France 3 Paris - Île-de-France

L'Épiphanie ne ravit pas que les enfants, mais les fabophiles, les collectionneurs de fèves, aussi. Plusieurs pâtissiers de la région proposent des fèves originales. Mais toutes ne sont pas des objets de collections.

Par Antoine Marguet avec MT

Une fève en hommage pour le roi des rockeurs. Dans une pâtisserie de Pontoise (Val d'Oise), les clients peuvent trouver Johnny Hallyday dans leur galette. 10 fèves collector à l'effigie de leur rockeur préféré.

C'est le patron, Rachid Hakim, un grand fan du chanteur, qui a imaginé ce témoignage pour Johnny : "Je suis même allé jusqu'à faire des sacs en papier Johnny, avec des couronnes qui vont avec. J'ai pensé à tout."
Le boulanger Rachid Hakim, à Pontoise dans le Val d'Oise, propose 10 fèves conçues spécialement pour rendre hommage à Johnny Hallyday. / © A. Marguet / France 3 Paris IDF
Le boulanger Rachid Hakim, à Pontoise dans le Val d'Oise, propose 10 fèves conçues spécialement pour rendre hommage à Johnny Hallyday. / © A. Marguet / France 3 Paris IDF
Voir le reportage sur les collectionneurs de fèves (Antoine Marguet et Marion Lompageu).
 

La fève plate et la fève debout

Un objet pour les fans de Johnny, mais pas pour les collectionneurs de fèves, les fabophiles.
Thierry Storme est un expert en la matière. Il a 40 ans de collection derrière lui et il l'affirme, les critères sont strictes.

"Il y a la fève plate et la fève debout. Cela s'appelle un sujet de vitrine, et quand il y en a un, c'est pour les enfants. Les puristes et les vieux et vrais collectionneurs veulent la fève à plat, la fève avec le rond derrière, historique, qui a un intérêt."
Un exemple de fèves plates, collectionnées par Thierry Storme. / © Antoine Marguet - France 3 Paris - Île-de-France
Un exemple de fèves plates, collectionnées par Thierry Storme. / © Antoine Marguet - France 3 Paris - Île-de-France
 

"Mettre la lumière sur le patrimoine local"

Des fèves à collectionner comme celles de Yann Pedrono, un boulanger-pâtissier. Ce pâtissier de Septeuil a fait fabriquer les siennes en l'honneur des villages des Yvelines. Des fèves "made in France".

"On a choisi pour mettre en avant les villes qui nous entourent pour aussi mettre la lumière sur le patrimoine local parce que cela concerne des bâtiments, des églises, des monuments particuliers de ces villages".

Des fèves de collection qui peuvent se revendre jusqu'à 50 euros selon la rareté. Chaque année, pour l'Épiphanie, ce sont plus de 30 millions de fèves qui sont vendues en France.
 

Sur le même sujet

maitrise

Les + Lus