Gilets jaunes : Eric Drouet condamné à 2 000 euros d’amende pour l’organisation de deux manifestations non déclarées

Eric Drouet, chauffeur routier en Seine-et-Marne et figure des gilets jaunes, vient d’être condamné ce vendredi à 2 000 euros d’amende, dont 500 avec sursis. Au centre du jugement : l’organisation « sans déclaration préalable » de deux rassemblements parisiens.
Eric Drouet, le samedi 2 mars à Paris, pour l’« acte 16 » des gilets jaunes à Paris.
Eric Drouet, le samedi 2 mars à Paris, pour l’« acte 16 » des gilets jaunes à Paris. © CHRISTOPHE PETIT TESSON/EPA/Newscom/MaxPPP
L’audience s’est déroulée sans Eric Drouet, absent lors de l’annonce du jugement pour « des raisons professionnelles » selon son avocat Khéops Lara. 

La figure des gilets jaunes, originaire de Melun, a été condamnée ce vendredi matin à une amende de 2 000 euros, dont 500 avec sursis, pour « organisation de manifestations sans autorisation préalable ». Lors de l'audience du 15 février, le parquet avait requis un mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende à son encontre.

Eric Drouet va faire appel d'après son avocat

Les deux rassemblements en question se sont déroulés le samedi 22 décembre et le mercredi 2 janvier dernier, dans la capitale. Eric Drouet, qui refuse le rôle de porte-parole et de leader depuis le début du mouvement, va faire appel de la décision, d’après son défenseur. 

Il sera par ailleurs jugé une nouvelle fois le 5 juin prochain pour une autre affaire, soupçonné de port d'arme prohibé lors de la manifestation des gilets jaunes du 22 décembre.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société justice