• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Dengue, chikungunya, zika… Le moustique-tigre s’installe pour de bon à Paris et en Île-de-France

Le moustique-tigre, ou "Aedes albopictus", peut être porteur de nombreuses maladies comme la dengue (illustration). / © EID Mediterranee / AFP
Le moustique-tigre, ou "Aedes albopictus", peut être porteur de nombreuses maladies comme la dengue (illustration). / © EID Mediterranee / AFP

Après avoir jusqu’ici épargné Paris, l’insecte est désormais durablement implanté. Les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, l’Essonne et la Seine-et-Marne sont également classés au niveau rouge du plan contre le chikungunya, la dengue et le zika.

Par PDB/AFP

Quand il s’installe, difficile de s’en débarrasser. D’après la carte de son implantation, le moustique-tigre s’est désormais durablement implanté dans la capitale et la région parisienne. Les données, mises à jour en cette fin de mois d’avril par le ministère de la Santé, donnent la situation au 1er janvier 2019.

L’espèce se multiplie en effet dans l’ensemble de la petite couronne : Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne sont classés au niveau rouge du plan national anti-dissémination du chikungunya, de la dengue et du zika.
 

En Île-de-France, seul le Val-d’Oise est épargné

Alors que l’Essonne et la Seine-et-Marne sont également au niveau rouge, les Yvelines sont classés au niveau orange – synonyme d’une détection sporadique. Seul le Val-d’Oise est, lui, encore épargné.

Le moustique-tigre, essentiellement urbain, aime les lieux habités par l’homme : il est anthropophile. « Une fois installé dans une commune ou un département, il est pratiquement impossible de s’en débarrasser », selon les autorités sanitaires.
La présence du moustique-tigre en France métropolitaine au 1er janvier 2019. / © Ministère des Solidarités et de la Santé
La présence du moustique-tigre en France métropolitaine au 1er janvier 2019. / © Ministère des Solidarités et de la Santé

Le rôle du réchauffement climatique et de la mondialisation

La région parisienne est bien entendu loin d’être la seule à être touchée. L’insecte est désormais durablement installé dans 51 départements au niveau national, contre 42 départements un an plus tôt.

Son apparition en France métropolitaine remonte à 2004. Originaire d'Asie, il s’est d’abord installé dans les Alpes-Maritimes avant donc aujourd’hui de gagner la capitale, jusqu'ici épargnée.
Une conséquence, entre autres, du réchauffement climatique et de la multiplication des échanges internationaux, les deux phénomènes favorisant l'expansion du territoire de cet insecte et des virus qu'il véhicule.

Pour signaler la présence du moustique-tigre, vous pouvez vous rendre sur ce portail en ligne.

Sur le même sujet

Jacques Chirac au Salon de l'agriculture

Les + Lus