Grève : pas d'amélioration en vue d’ici lundi dans les transports et les écoles à Paris

La RATP prévoit un trafic « extrêmement » réduit samedi et dimanche, et « très perturbé » lundi (illustration : 5 décembre). / © EPA/MAXPPP
La RATP prévoit un trafic « extrêmement » réduit samedi et dimanche, et « très perturbé » lundi (illustration : 5 décembre). / © EPA/MAXPPP

Le début de semaine prochaine s’annonce toujours compliqué pour les voyageurs franciliens : la SNCF et la RATP ne prévoient pas d'amélioration sur leurs réseaux. Du côté des écoles, un regain de mobilisation est attendu mardi.

Par PDB / France 3 PIDF / AFP

Alors qu’Edouard Philippe présentera mercredi « l'intégralité du projet du gouvernement » vis-à-vis de la réforme des retraites, la SNCF et la RATP n'attendent pas d'amélioration notable lundi sur leurs réseaux. « D'après les premières remontées du terrain, nous pouvons malheureusement d'ores et déjà affirmer que la journée de lundi sera toujours très difficile pour nos clients », a en effet expliqué ce vendredi la SNCF.

En région parisienne, 15 % des Transilien (RER SNCF et trains de banlieue) circuleront en moyenne. On devrait ainsi compter trois RER A par heure entre 12h et 18h sur la branche allant à Cergy, et un RER B sur trois sur la portion nord – les trains cessant ceci dit de fonctionner après 22h sur cette ligne.
Si les prévisions de trafic détaillées sont attendues dimanche après-midi, le groupe indique qu’« on peut dès maintenant s'attendre à un faible niveau de trafic », et ce « que ce soit pour les voyages longue distance ou pour les trajets du quotidien », toujours d’après le groupe. La SNCF, qui recommande « aux voyageurs qui le peuvent d'annuler ou de reporter leurs déplacements », assurait en moyenne 15 % des Transilien ce vendredi.

Un trafic à nouveau « fortement perturbé »

De son côté, la RATP prévoit pour lundi un trafic à nouveau « très perturbé », dans l'attente d'un point plus complet. Le groupe assurait ce vendredi un service minimum aux heures de pointe sur les RER A et B, ainsi que sur six lignes ou portions de lignes de métro. Alors que deux lignes automatiques fonctionnaient normalement, neuf autres restaient totalement fermées, et deux bus sur trois restaient au dépôt.
En attendant, samedi et dimanche, la RATP s’attend à un trafic « extrêmement » réduit.
Pour ce qui est de la liaison lancée vendredi par la compagnie de « cars Macron » FlixBus à la demande du gouvernement entre Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, Paris-Bercy et Massy en Essonne, elle tournait à vide. L'expérience ne devrait ainsi pas être reconduite lundi, d’après un porte-parole.

Un regain de mobilisation attendu mardi du côté des écoles

Quant aux écoles, la maire de Paris – en charge des maternelles et des primaires – estime que la mobilisation devrait être équivalente à celle de ce vendredi (34 écoles sont fermées aujourd’hui, pour 618 établissements ouverts). L’accueil (cantine et périscolaire) risque ceci dit d’être encore perturbé.
Mardi, un regain de mobilisation est toutefois attendu pour cette nouvelle journée de mobilisation : la situation devrait être équivalente à jeudi 5 décembre. Pour rappel, 398 écoles avaient été fermées à Paris à l’occasion de la première journée d’action contre la réforme des retraites.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus