“C'est un cauchemar” : les transports toujours très perturbés à Paris avant une nouvelle journée d’action mardi

Côté RATP, neuf lignes de métro restent fermées ce vendredi (illustration : 5 décembre). / © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Côté RATP, neuf lignes de métro restent fermées ce vendredi (illustration : 5 décembre). / © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Alors que les syndicats appellent à une nouvelle journée de grèves et manifestations mardi 10 décembre, les trains en circulation ce vendredi sont chargés, notamment sur le RER B.

Par France 3 PIDF / AFP

Après avoir eu tendance à déserter les transports publics jeudi pour la première journée de grève contre la réforme des retraites, les voyageurs étaient nombreux dans les trains en circulation ce vendredi. La situation reste en effet extrêmement perturbée alors qu’à Paris, neuf lignes de métro restent fermées et la reconduction du mouvement à la RATP a été votée jusqu'à lundi.
Du côté de la SNCF, un train sur cinq circule en Île-de-France. Près d'un tiers des cheminots sont en grève ce vendredi, avec un taux atteignant les 87,2 % pour les conducteurs, d’après la direction. Un casse-tête pour les voyageurs, comme témoigne par exemple Lola, dans le RER B : « C'est un cauchemar, les gens sont encore plus fous que d'habitude. En arrivant à Gare du Nord, ils ne nous laissaient pas descendre. »
« J'étais en lévitation, mes pieds ne touchaient plus le sol », raconte par ailleurs Marie-Gwenaëlle, qui quittait une rame de la même ligne du RER.

Mardi, une manifestation d'Invalides à Denfert-Rochereau ?

Les syndicats appellent en tout cas à une nouvelle journée d’action mardi prochain. L'intersyndicale CGT, FO, Solidaires, FSU et trois organisations de jeunesse ont en effet annoncé vendredi une nouvelle grève interprofessionnelle le 10 décembre, avec une nouvelle intersyndicale le soir même pour « décider de la suite ».

Catherine Perret, secrétaire confédérale CGT, a notamment émis le souhait d'un parcours de manifestation parisienne d'Invalides à Denfert-Rochereau.
Tous les partenaires sociaux sont censés être reçus lundi par la ministre des Solidarités Agnès Buzyn et par le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye, d’après la ministre. Edouard Philippe présentera par ailleurs mercredi « l'intégralité du projet du gouvernement ».

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus