PARIGO. JO et transports : et vogue la galère olympique

Plus sur le thème :

Les Jeux approchent, c’est dans moins de deux mois, et les premiers impacts sur nos transports se font déjà sentir : stations non desservies, bus déviés et places ou avenues fermées à la circulation. Mais bonne nouvelle, des aménagements sont prévus pour améliorer les difficultés actuelles ou à venir, aussi bien en sous-sol qu’en surface. Découvrez-les en exclusivité dans Parigo.

Pendant les Jeux, il y aura du sport, et pas seulement sur les terrains. Pour se déplacer quotidiennement en métro ou en RER, nous devrons nous adapter, et cela ne concerne pas uniquement les 15 jours de compétitions. Parigo vous explique tout.

Des stations seront fermées sans correspondances possibles jusqu’en septembre, la ligne 7 sera coupée en deux fin juillet…les impacts seront considérables. Aurait-on pu les limiter ? Vous le verrez, bonne nouvelle, des ajustements de dernière minute sont encore possibles. Entretien avec Jimmy Brun, le porte-parole de la RATP.

En surface, les automobilistes ne sont pas forcément mieux lotis, avec des zones interdites, des routes réservées, et des axes fermés… D’ici aux Jeux, les restrictions vont se multiplier, tant dans le cœur de Paris que sur les autoroutes menant à la capitale. Le périphérique sera particulièrement touché.

Alors quels secteurs faut-il absolument éviter ? Et où trouver les bonnes informations alors que les emprises autour des futurs sites olympiques évoluent quotidiennement ? C’est ce que nous verrons avec Florent Bardon, coordinateur national des mobilités pour les JO.

► Rendez-vous ce samedi à 12 heures 35 sur France 3 Paris Île-de-France, ou en replay sur France.tv/idf.

L'actualité "Vos rendez-vous" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité