• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris : Delphine Bürkli, maire du 9e, demande une interdiction temporaire des trottinettes électriques

Paris compte plus d’une dizaine d’opérateurs engagés sur le marché de la location en free floating de trottinettes électriques (illustration). / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Paris compte plus d’une dizaine d’opérateurs engagés sur le marché de la location en free floating de trottinettes électriques (illustration). / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Faut-il, oui ou non, interdire les trottinettes électriques dans la capitale ? Alors que plusieurs maires organisent des opérations de mise en fourrière des engins mal garés, Delphine Bürkli (LR) veut aller plus loin.

Par PDB

Après plusieurs opérations de mise en fourrière, dans le 13e arrondissement avec Jérôme Coumet (PS) et le 11e arrondissement avec François Vauglin (PS), les maires parisiens continuent leur offensive contre les services de trottinettes électriques en free floating.
La maire du 9e Delphine Bürkli (LR) souhaite même, elle, une interdiction temporaire. Interrogée par nos confrères du Figaro, l’édile « appelle avec force à la régulation urgente des pouvoirs publics pour mettre un terme à cette fuite en avant chaotique et contre-productive ».

Une interdiction temporaire contre une « fuite en avant chaotique »

La maire pointe les accidents survenus ces dernières semaines et, surtout, le statut flou des trottinettes dans le code de la route. A Paris, un usager a par exemple renversé la semaine dernière une mère et son bébé, alors qu’il roulait visiblement en sens interdit.
Delphine Bürkli souhaite ainsi de « mettre fin » à ce qu’elle nomme une « anarchie » ou – au choix – une « fuite en avant chaotique », via un moratoire : « Plus aucune trottinette ne doit circuler dans Paris pendant la durée des négociations entre les opérateurs et la Ville de Paris ».
Mi-mai, la Ville de Paris et la dizaine d’entreprises engagées sur le marché des trottinettes électriques ont signé une « charte de bonne conduite ». Et si l’autorégulation ne fonctionne pas, la mairie avait par la même brandi la menace de l’interdiction pure et simple.

 

Sur le même sujet

Gastronogeek, le cuisinier de l'imaginaire

Les + Lus