• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Seine-et-Marne : première rentrée en uniforme pour des écoliers de Provins

À Provins (Seine-et-Marne), l'uniforme scolaire se compose notamment d'un polo brodé de la devise républicaine. / © France 3 IDF
À Provins (Seine-et-Marne), l'uniforme scolaire se compose notamment d'un polo brodé de la devise républicaine. / © France 3 IDF

Même si son port n'est pas obligatoire, certains élèves de Provins (Seine-et-Marne) ont fait leur rentrée ce lundi en uniforme scolaire.

Par Loïc Blache, avec Farid Benbekaï et l'AFP

Approuvé par un référendum en juin dernier, plusieurs écoliers de Provins (Seint-et-Marne) ont fait leur rentrée de Toussaint vêtus d'un uniforme scolaire. "J'ai un peu peur", reconnaît Noé, 8 ans et en classe de CE2. "Mais je suis content, car on est habillés comme dans Harry Potter !" Mais devant l'école des Marais, l'uniforme n'est pas encore très populaire, a remarqué l'une de nos équipes présente sur place. Même si la municipalité assure avoir reçu 350 bons de commande (pour 700 élèves), il y a moins d'un enfant sur deux en uniforme.
 

Pressions et chantage de la part de la mairie ?

Et pour cause, le sujet fait encore débat. Certains parents d'élèves évoquent même des pressions de la part de la mairie, quand ils demandent une dérogation ou encore au moment d'inscrire leur enfant à la cantine. "Suite à notre demande de dérogation, on nous a fait comprendre qu'il y aurait une position délicate et embarrassante vis-à-vis de la commission si on ne mettait pas [notre enfant] en tenue", affirme cette maman. "C'est du chantage : pas de tenue, plus de dérogation !"

De son côté, Olivier Lavenka, le maire (LR) de Provins, réfute ces accusations et se défend : "La liberté des parents est totale. Il n'y a absolument aucune pression !"
 

L'uniforme coûte 137€ et se compose d'un pantalon coupe droite, d'un gilet bleu ciel, de polos brodés de la devise républicaine et d'un blouson style aviateur. Un trousseau fourni gratuitement aux familles les plus modestes.

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus