Piétons traînés par des automobilistes à Noisy-le-Sec : un troisième individu mis en examen

Publié le
Écrit par Elie Saïkali avec AFP
Un troisième homme a été mis en examen dans l'affaire des piétons traînés sur plusieurs mètres samedi 8 et dimanche 9 janvier par des automobilistes à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis).
Un troisième homme a été mis en examen dans l'affaire des piétons traînés sur plusieurs mètres samedi 8 et dimanche 9 janvier par des automobilistes à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). © LOIC VENANCE / AFP

L'homme s'était rendu à la police jeudi. Les deux autres occupants du véhicule ont été arrêtés puis mis en examen et écroués plus tôt dans la semaine.

Du nouveau dans "l'affaire de Noisy-le-Sec". Un troisième homme a été mis en examen après la diffusion d'une vidéo tournée le week-end dernier montrant un automobiliste qui agrippe et traîne deux piétons jusqu'à ce qu'ils chutent, a indiqué le procureur de Bobigny Eric Mathais dans un communiqué ce samedi.

Ce troisième individu est notamment poursuivi pour complicité de violences volontaires et diffusion d'images relatives à la commission d'infraction d'atteinte volontaire à l'intégrité de la personne, indique le communiqué, précisant qu’il a été placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention. L’individu s'était présenté jeudi 13 janvier au commissariat de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), où se sont déroulés les faits. Il avait alors été placé en garde à vue.

Deux plaintes

Les deux premiers suspects déjà en garde à vue ont, eux aussi, été mis en examen jeudi 13 janvier après avoir été présentés à un juge d'instruction. Ils ont été placés en détention provisoire dans l'attente de débats différés, lundi et mardi prochain, précise le parquet de Bobigny.

Le chauffeur du véhicule, interpellé dès lundi 10 janvier, est mis en examen notamment pour "violences en réunion avec arme et avec préméditation ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours et conduite malgré la suspension du permis". Un des passagers, qui s'était présenté au commissariat mardi, est mis en examen notamment pour complicité et "diffusion d'images relatives à la commission d'une infraction".

La vidéo des faits avait été largement diffusée sur les réseaux sociaux. Deux victimes présumées ont déposé plainte : un homme de 64 ans qui souffre d'une fracture de l'épaule et du pied, avec 45 jours d'ITT, ainsi qu'une jeune femme n'apparaissant pas sur la vidéo des faits.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.