Une immense tache sombre visible dans l'estuaire de la Loire, à Saint-Nazaire, on vous dit pourquoi

Ces derniers jours, on a pu observer un phénomène spectaculaire et inquiétant près du port de Saint-Nazaire. Une immense tache noire près de la berge nord de la Loire. Le Groupement d'Intérêt Public Loire Estuaire nous livre son explication.

Le phénomène est encore plus visible lorsque le temps est ensoleillé. Dans l'estuaire de la Loire, au niveau du pont de Saint-Nazaire, on peut observer une immense coulée brune qui envahit le fleuve. Comme une marée noire, mais sans irisation.

Contacté, le port de Nantes Saint-Nazaire ne signalait en début de semaine aucune pollution.

C'est auprès du Groupement d'Intérêt Public Loire Estuaire que nous avons obtenu une explication.

Le GIP Loire Estuaire est un regroupement d'organismes privés et publics chargé d'observer le fonctionnement de l'estuaire. On y trouve des collectivités, l'État, la Région, le Département, les villes de Nantes et Saint-Nazaire ainsi que l'association des industriels de l'estuaire ou encore Voies Navigables de France. 

Une augmentation de la turbidité de la Loire

Pour assurer ses missions d'observation, le Groupement d'Intérêt Public Loire Estuaire dispose de stations de mesures en continu qui contrôlent la turbidité des eaux. Une mesure est prise toutes les dix minutes.

"On voit bien une augmentation de la turbidité sur le secteur de Montoir" confirme Hélène Fallou, gestionnaire du réseau mesures en continu. C'est un phénomène naturel qu'on trouve dans les estuaires, lié à la dégradation des organismes vivants, à la rencontre des eaux douces et des eaux salées."

Ce phénomène, qu'on appelle le bouchon vaseux, est fait d'une agrégation de différents composants.

Un tapis de vase

"Aux apports de la Loire, essentiellement lors des crues, s'ajoutent ceux de l'océan entraînés par la marée et ceux liés au ruissellement, explique une fiche détaillée sur le site du GIP. Les sédiments déposés, mêlés de matières organiques (3,25 % de la masse turbide), forment sur le fond un tapis de vase, appelé crème de vase. Sous l'action des courants de marée ou de crue, ces sédiments sont mis en suspension dans la colonne d'eau et constituent alors le bouchon vaseux."

► Le bouchon vaseux, vu depuis le pont de Saint-Nazaire.

durée de la vidéo : 00h00mn11s
Le bouchon vaseux dans l'estuaire de la Loire, à Saint-Nazaire. ©France Télévisions Olivier Quentin
C'est ce bouchon vaseux qui, à l'automne 2023, avait créé quelques inquiétudes. Du fait de la sécheresse et se déplaçant au gré des différences de marées et de débit, il remontait la Loire et risquait de menacer les pompages en amont de Nantes, pompages destinés à alimenter les stations de production d'eau potable.

"En été, il remonte dans l'estuaire et en période d'augmentation des débits, il va avoir tendance à s'expulser", confirme Hélène Fallou.

Un fertilisant

Ce bouchon vaseux, s'il menace parfois nos pompages, a aussi ses vertus.

"Il permet l'alimentation de certaines espèces, explique Hélène Fallou et, quand il se dépose sur les berges, il va permettre de les fertiliser."

Avec les précipitations de cet hiver, le bouchon a migré vers l'aval du fleuve, poussé par de forts débits.

"On a dépassé les 2100 m³ par seconde fin février, observe le GIP Loire Estuaire. On a eu une tendance à la baisse ensuite, et, le 17 mars, on a dépassé les 2100 m³. Depuis, ça rediminue."

Mais ces données relevées sur le débit du fleuve ne sont peut-être pas seules en cause.

"Dans le secteur, on a aussi le Brivet, précise Hélène Fallou et il peut aussi apporter de la vase et des matières en suspension."

Pas d'inquiétude donc à priori, cette immense coloration brune de la Loire à Saint-Nazaire est un phénomène connu et naturel.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité