20 centimes de plus par heure pour le parking à Angers, une mesure insuffisante pour l'opposition écologiste

durée de la vidéo : 00h01mn48s
Le conseil communautaire d'Angers Loire Métropole va augmenter le prix du parking en centre-ville, 20 centimes de plus par heure, une mesure insuffisante pour les élus écologistes. ©France Télévisions - Olivier Journiat

À Angers, ville du ministre de la Transition écologique, la question du stationnement est-elle devenue sensible ? Le conseil municipal a décidé d'augmenter ses tarifs de parking. Pas suffisant pour dissuader les habitués de la voiture, rétorque l'opposition.

Après les parkings souterrains, ce sont les parkings sur voirie qui vont subir une hausse des tarifs à partir du mois de septembre à Angers.

20 centimes de l'heure en plus

Le prix du stationnement devrait donc augmenter de 20 centimes par heure, même si les 60 premières minutes resteront toujours gratuites.

Cette décision a été prise par le conseil communautaire Angers Loire Métropole, dans la soirée du 22 mai 2023.

Je pense que nos concitoyens sont raisonnables, ils vont voir l'aspect portefeuille, ils vont voir l'aspect gain de temps et chacun réorganisera à sa mesure ses déplacements.

Corinne Bouchoux (EELV) conseillère municipale déléguée aux déplacements

Une mesurette pour l'opposition écologiste, selon elle, tant que la première heure de stationnement restera gratuite, les mentalités n'évolueront pas.

"C'est une incohérence d'ensemble"

"L'augmentation modérée des tarifs de stationnement, mais avec le maintien de cette heure gratuite, c'est une incohérence d'ensemble", dénonce Elsa Richard (EELV), conseillère d'opposition à Angers.

Le moment choisi pour voter cette hausse est aussi critiquée par l'opposition, surtout avec l'ouverture prochaine de deux nouvelles lignes de tramway supplémentaires à Angers.

Cela semble être le bon moment pour tout mettre en œuvre afin d'inciter les Angevins à de nouvelles pratiques de mobilité.

Elsa Richard (EELV)

Conseillère d'opposition Angers

Cette augmentation du prix du stationnement fait écho avec un autre projet, porté par Christophe Béchu, qui a fait polémique : un parking aérien de quatre étages à proximité du château d'Angers.

Un projet de parking sur des vestiges antiques

Dans un article de Reporterre, des militants écologistes dénoncent l'anachronisme de ce projet, censé rajouter 300 places de parking supplémentaires dans le centre-ville d'Angers, le site de construction étant de plus implanté sur des vestiges antiques.

À Angers, souvent citée comme l'une des villes les plus écologiques de France, le conseil municipal et Christophe Béchu sont attendus au tournant.

La plupart des trajets en voiture durent moins de 5 kilomètres

Cette question de la mobilité urbaine et de la place de la voiture dans la ville devrait forcément revenir sur la table des prochains conseils communautaires, d'autant plus qu'en 2023, la plupart des déplacements en voiture durent toujours moins de 5 kilomètres.