La colère des pompiers volontaires du Maine-et-Loire

Des sapeurs-pompiers volontaires se sont rassemblés ce samedi matin devant le siège du service départemental d'incendie et de secours du Maine-et-Loire. Ils se disent victimes d'une discrimination dans les centres mixtes où ils côtoient les pompiers professionnels.

Les pompiers volontaires se sont rassemblés devant le siège du SDIS49.
Les pompiers volontaires se sont rassemblés devant le siège du SDIS49. © DR

Ce pompier volontaire a une dizaine d'années d'ancienneté derrière lui. Il est venu ce samedi matin avec ses collègues, pompiers volontaires également, pour manifester devant le siège du Service Départemental d'Incendie et de Secours du Maine-et-Loire, implanté à Beaucouzé, près d'Angers.

Voilà quelques temps déjà que la colère monte chez les volontaires. En décembre, ils s'étaient retirés pendant plusieurs semaines du planning des gardes qu'ils assurent avec les professionnels dans les centres mixtes d'Angers. Leur direction n'ayant pas donné les réponses qu'ils attendaient, ces pompiers volontaires ont décidé de faire connaître leur mouvement au grand public. 

Leur mécontentement porte sur leur place dans les équipes d'intervention lorsqu'ils travaillent avec des pompiers professionnels. "En fonction de nos grades, explique ce pompier volontaire, on ne part pas à la place à laquelle on peut prétendre." 

Dans le Maine-et-Loire, sur les 2500 pompiers volontaires, 200 interviennent dans des casernes mixtes, aux côtés de professionnels, dans cinq casernes, à Angers, Cholet et Saumur.

Il y a environ 200 pompiers volontaires dans les casernes mixtes du Maine-et-Loire.
Il y a environ 200 pompiers volontaires dans les casernes mixtes du Maine-et-Loire. © DR

Ils ne comprennent pas non plus pourquoi, pour la nuit de la Saint-Sylvestre à Angers, la direction du SDIS 49 a pris des renforts de casernes extérieures pour constituer les équipes d'intervention au lieu de solliciter les pompiers volontaires des casernes mixtes angevines.

Ce samedi matin, ils étaient plusieurs dizaines de pompiers volontaires rassemblés à Beaucouzé où des banderoles ont été déployées. Une banderole a également été posée sur la grille de la caserne place de l'académie, en centre-ville d'Angers.

La problématique, disent-il, est nationale. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers manifestation économie social