Cet article date de plus de 3 ans

Craon : 5 nouveaux lots de lait en poudre Lactalis contaminés à la salmonelle, retirés du marché

L'information est révélée par France Bleu Mayenne ce samedi matin. Le groupe mayennais a prévenu les pharmaciens, en toute discrétion, pour qu'ils retirent ces pots de leurs rayons. 
Lactalis aurait envoyé une note à l'Ordre National des Pharmaciens mercredi 13 décembre. Pourtant aucune annonce officielle n'a été faite.

Le groupe mayennais a été contraint de rappeler cing nouveaux lots de lait infantile, pour cause de contamination à la salmonelle.

"Il s'agit du lait infantile de la marque Picot - picogest. Du lait premier âge, second âge et troisième dont voici les références ci-dessous (voir tableau)." peut-on lire sur le site de France Bleu Mayenne, qui a divulgué l'information. 

"Non-assistance à personne en danger et mise en danger de la vie d’autrui"

France Bleu rapporte que Quentin Guillemain, père de famille, portera plainte dés lundi. Il va créer une association de "parents victimes de la contamination du lait infantile à la salmonelle" et accusera Lactalis de "non-assistance à personne en danger et mise en danger de la vie d’autrui".


Le scandale touche désormais 45 pays, rappelait un site dédié à la surveillance alimentaire Food Watch. Il est notamment évoqué dans cet article au moins "7000 tonnes de lait Lactalis sont concernées". En France, le gouvernement a déclaré :

les mesures prises par l’entreprise n’étaient pas de nature à maîtriser le risque de contamination de produits destinés à l’alimentation d’enfants en bas-âge.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lactalis économie entreprises alimentation société justice