Vignobles : les vendanges débutent le 23 septembre dans les coteaux sarthois

C'est une tradition qui n'avait pas été reconduite depuis 2016 : la visite des vignes avant la publication du ban des vendanges. Les viticulteurs du sud-Sarthe ont renoué avec ce rendez-vous, tout en constatant les dégâts sur le raisin d'une saison déplorable côté météo.

Le taux de sucre et le taux d'acidité sont mesurés en haut et en bas de la parcelle : une cinquantaine de grains de raisins est écrasée pour l'occasion.

Le jus qui en découle est analysé chaque jour depuis environ cinq semaines, dans tous les cépages que comptent les vignes du sud-Sarthe.

Ce sont ces données, cumulées à l'expérience du viticulteur et à sa connaissance des parcelles, qui vont déterminer la date de début des vendanges.

Pour le cépage chenin, utilisé ici pour l'appellation Jasnières, elles débuteront ce lundi 27 septembre au plus tôt.

Le raisin est très beau, malgré tout les aléas climatiques qu'on a eu : du gel, trop d'eau, un petit peu de grêle... Mais là, les grains sont beaux et commencent à être bien gorgés de sucre.

Olivier Champion, viticulteur

Dix jours de gel ont tout de même sérieusement entamés les vignes au printemps dernier. Les professionnels estiment les pertes à 40% pour les cépages en vin rouge (ici, l'appellation Coteaux du Loir) et 70% pour les cépages en vin blanc.

Moins à plaindre que d'autres terroirs, les viticulteurs du sud-Sarthe vont tout de même pouvoir bénéficier du fonds de solidarité mis en place par le gouvernement pour répondre à ces aléas climatiques, une première en France.

D'autres aides sont même prévues, en lien avec la MSA, la Mutuelle sociale agricole, comme des abattements de charges pour les exploitants.

Pour autant, certains viticulteurs vont avoir du mal à passer à travers de cette quatrième vague de gel en six ans.

Les stocks sont plutôt bas chez les viticulteurs. Il n'y aura pas forcément beaucoup de volumes en commercialisation. Il faut vraiment qu'on récolte pour avoir des réponses à tout ça, mais il y a une possibilité qu'il y ait des manques.

Amandine Fresneau, viticultrice

Les vendanges vont pouvoir débuter dès ce jeudi 23 septembre sur les parcelles de gamay. Les cépages aunis et chenin, qui constituent les deux AOC sarthoises, Jasnières (blanc) et Coteaux du Loir (blanc et rouge), débuteront lundi prochain 27 septembre. 

► À voir le reportage de la rédaction de France 3 Maine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vins culture gastronomie agriculture économie agriculture bio viticulture climat environnement