Agriculteurs en colère : comment l'épouvantail est devenu l'un des symboles des mobilisations partout en France

Depuis plusieurs jours, les agriculteurs manifestent contre les charges fiscales jugées trop lourdes et les normes environnementales qui se durcissent, en bloquant des axes de circulation à travers la France. Sur les barrages, l'épouvantail devient le symbole de leur contestation contre les difficultés qui menacent leur profession.

Les opposants bretons à l'écotaxe ont arboré le bonnet rouge en 2013. Le gilet jaune est devenu le signe de ralliement des opposants à la politique d'Emmanuel Macron en 2018. Plus récemment, au printemps 2023, la casserole est devenue le symbole de la lutte contre la réforme des retraites. Depuis quelques jours, un nouveau symbole apparaît en France, sur les barrages des agriculteurs en colère, à Salon-de-Provence, Montpellier, Montélimar, Belfort ou encore Bordeaux : un pantin de paille, en combinaison de travail, pendu à un tracteur ou couché dans un cercueil.  

"Un suicide tous les deux jours"

"Ça symbolise nos deux confrères qui se suicident par semaine, explique Romain Blanchard, président de la FDSEA 13, c'est un symbole fort, et vous remarquerez que généralement, ils sont pendus". Selon une étude datant de 2017, 253 agriculteurs se sont suicidés ainsi que 43 agricultrices sur deux ans, ce qui fait en moyenne un suicide tous les deux jours en France. 

Selon la MSA, la sécurité sociale agricole, les agriculteurs ont un risque de se suicider 30% supérieur aux autres catégories professionnelles. Spontanément, le symbole du pantin pendu s'est répandu sur les barrages, sans qu'aucun mot d'ordre n'ait été lancé par les organisateurs du mouvement.

L'ampleur du phénomène fait que si vous êtes agriculteur depuis plus de cinq ans, vous connaissez forcément quelqu'un qui, malheureusement, est passé à l'acte.

Romain Blanchard, président FDSEA 13

France 3 Provence-Alpes

Selon les chiffres de la MSA pour 2021, 2485 assurés agricoles ont fait une tentative de suicide, soit un taux de 9,189 pour 10 000 (contre 12/10 000 dans l'ensemble de la population).

"Finirons-nous tous comme cet épouvantail ?", interroge un agriculteur en postant sur les réseaux sociaux, une vidéo prise sur un barrage le 26 janvier. 



Pesticides, poids de l'administratif, normes européennes, prix du gazole, taxe carburant, insuffisance des revenus, etc.... les raisons de la colère exprimées sur les barrages ces derniers jours partout en France sont multiples. 

Symbole du désespoir

Le symbole du pantin de paille vient faire écho à toutes ces difficultés qui accroissent le mal-être des agriculteurs et poussent beaucoup d'entre eux au désespoir. Le 3 octobre dernier, un agriculteur a mis fin à ses jours après sa convocation par les services de l'Office français de la biodiversité (OFB) de Beauvais. Un geste désespéré, symptôme pour les agriculteurs de la pression qu'ils subissent de la part de l'administration.

Depuis quelques années, des dispositifs d’alerte et de prévention ont été mis en place comme le numéro de téléphone AGRI’ECOUTE ou encore le réseau des sentinelles pour repérer les situations de détresse avant qu'il ne soit trop tard.

Un emblème de la lutte

Pour les agriculteurs, ce symbole fort porte tous les griefs, qui selon eux conduisent inexorablement à la mort de l'agriculture. C'est aussi le moyen de donner plus de lisibilité au message. Lors de chaque mouvement de lutte, un symbole émerge pour représenter la cause. Sous toutes les latitudes. Des parapluies à Hong Kong pour demander plus de démocratie et de libertés. Des chaises pliantes aux Etats-Unis pour porter le combat contre les agressions racistes. Des foulards verts, étendards des féministes défendant le droit à l'avortement aux USA. "Tout groupe a besoin d'une série de signes, de rituels qui identifient les membres et qui les distinguent des autres", a expliqué Mathilde Larrère, historienne des révolutions et de la citoyenneté à l'université Paris Est dans Slate

L'épouvantail, symbole au Royaume-Uni aussi

Alors que la mobilisation des agriculteurs se propage en Europe, la symbolique de l'épouvantail pour illustrer les difficultés des agriculteurs s'étend bien au-delà de la France. Outremanche, les agriculteurs britanniques l'ont adopté, eux aussi pour demander des contrats "plus équitables" avec les supermarchés.

Le 22 janvier, des producteurs de fruits et légumes ont installé 49 épouvantails devant le parlement à Londres, correspondant au pourcentage d'exploitants qui devront cesser leur activité dans les douze prochains mois, à cause du manque de régulation dans le secteur agro-alimentaire. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité