La belle rencontre entre l'apnéiste Morgan Bourc'his et une jeune fille handicapée moteur

"Je m’appelle Carla Galdi, j’ai 14 ans, j’habite à Antibes et j'ai nagé avec Morgan Bourc'his". / © Valérie Galdi
"Je m’appelle Carla Galdi, j’ai 14 ans, j’habite à Antibes et j'ai nagé avec Morgan Bourc'his". / © Valérie Galdi

"Profitons d'un moment de vie, de joie et de bonheur." Quand lors de la remise des médailles au Mondial d'apnée à Villefranche-sur-Mer, le Marseillais Morgan Bourc'his prononce ces mots, il pense à Carla. Une jeune fille handicapée moteur originaire d'Antibes a qui il a offert une plongée en duo.

Par Anne Le Hars

"Je m’appelle Carla Galdi, j’ai 14 ans, j’habite à Antibes et je suis en 3e au collège Notre Dame de la Tramontane.
J’ai un frère de 20 ans, il est actuellement en Chine pour ses études supérieures.
J’aime beaucoup le sport, j’aime faire de l’endurance, courir, j’adore l’eau et nager."

Une jeune fille d'aujourd'hui, au sourire pétillant, à la famille bienveillante. Une jeune fille qui a aussi une passion : la plongée. 
 
C'est le journaliste Franck Seguin qui a organisé la rencontre. / © Franck Seguin L'Equipe
C'est le journaliste Franck Seguin qui a organisé la rencontre. / © Franck Seguin L'Equipe
"J’ai commencé à plonger pour la première fois l’année dernière à l'handiplage de Cannes. Grâce à Yann Strebler, de Handisub, j'ai découvert un nouveau monde."
Une première fois en mer puis en piscine, quelques instants en apesanteur. Quelques instants, où son handicap et ce corps fragilisé de naissance sont mis entre parenthèses, où son encombrant fauteuil ne conditionne pas sa vie d'adolescente.Depuis cette découverte, la jeune Carla plonge régulièrement. Elle a obtenu son premier niveau de compétence et surtout, elle a gagné en confiance.

Je suis très à l’aise dans l’eau, mon corps est léger, je prends de l’assurance. J’adore cette sensation. J’ai toujours aimé nager, être dans l’eau c’est mon élément. Sous l’eau je suis heureuse, j’aime voir les fonds marins et les poissons."


Ce que Carla n'imaginait pas, c'est de se retrouver un jour sur la première marche d'un podium qui plus est, celle du mondial d'apnée qui s'est déroulé à Villefranche-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes du 8 au 14 septembre.
Elle qui ne se déplace pas facilement, a concentré l'intéret du public grâce à un champion : le Marseillais Morgan Bourc'his.Alors que les meilleurs athlètes au monde profitaient depuis quelques instants des honneurs, en anglais, Morgan, la médaille de Champion du monde d'apnée de poids constant sans palmes au cou prenait la parole. Habituellement réservé et peu enclin aux effusions, il a surpris et touché par ses mots et surtout son geste :

J'aimerais qu'à cet instant nous oublions la compétition, les règles, nos combats... Profitons ensemble d'un moment de vie, de joie et de bonheur."


Visiblement ému, le plongeur est descendu dans le public. Emportant Carla dans ses bras, l'enlevant à son carcan roulant, il lui a alors offert sa place sur la plus haute marche du podium. 
Surprise et émotion lors de la cérémonie de clôture du mondial d'apnée. / © Anne Le Hars FTV
Surprise et émotion lors de la cérémonie de clôture du mondial d'apnée. / © Anne Le Hars FTV

"Morgan m’avait gentiment invité à la cérémonie", se souvient la jeune fille. "Quand il a commencé à parler, j’ai compris qu’il s'agissait de moi et j’ai été hyper surprise et très heureuse qu’il m’emmène ainsi sur le podium.

J’étais très fière d’être à côté de Morgan et vraiment heureuse d’entendre tous les gens applaudir autour de moi...

Un geste que le champion n'a pas souhaité médiatiser ni exposer sur l'instant, mais qu'il a accepté de nous raconter.


"Pas besoin d'étiquette pour le faire"


Avant de vivre de l'aventure dans les grands fonds et de son sport, Morgan Bourc'his tourangeau d'origine, a été professeur d'éducation physique pendant 12 ans dans des institutions pour enfants souffrants de divers troubles. "J'ai tourné cette page de ma vie, mais je reste très sensible aux autres et en particulier aux enfants en situation délicate."

L'apnéiste n'efface pas ces années de rencontre avec des jeunes autistes ou des personnes aux troubles psychotiques. Quand il le peut, il donne de son temps pour eux. En mai dernier, il avait d'ailleurs participé à Marseille à l'événement "Intégra Sports". Une journée qui permet de favoriser l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap et de sensibiliser les jeunes à travers les valeurs du sport.


"Cela fait partie de moi, c'est juste normal de donner. Ce n'est pas en tant qu'apnéiste et sportif de haut niveau que je donne, mais en tant que Morgan Bourc'his. Il n'y a pas besoin d'étiquette pour le faire".

Quand durant les 10 jours de compétition à Villefranche-sur-Mer, le photographe du journal L'Equipe, Franck Seguin lui a proposé de rencontrer Carla, la réponse était donc évidente. 

Dans le cadre de l'association DAHLIR, qui oeuvre pour l'accès aux loisirs pour tous, la rencontre s'est faite, dans l'eau forcément.
Entre eux la même passion de la mer. / © V. Galdi
Entre eux la même passion de la mer. / © V. Galdi

"C'était incroyable, je ne m’attendais pas du tout à ça. On a mis nos combinaisons et Morgan m’a amené à l’eau en me tenant les mains, puis on s’est éloigné un peu du bord. Il m’a parlé, expliqué comment respirer et on a fait plusieurs coulées ensemble, mais on flottait avec nos combinaisons et on a rit !" raconte Carla.

Sa maman Valérie, encore émue par cet instant, a les mots qui fusent :" il s'est passé quelque chose ! Vraiment, un truc magique. C'était incroyable et magnifique".
La famille de Carla était réunie pour la remise des médailles du mondial d'apnée le samedi 14 septembre. / © Anne Le Hars FTV
La famille de Carla était réunie pour la remise des médailles du mondial d'apnée le samedi 14 septembre. / © Anne Le Hars FTV
Un enthousiasme partagé par Morgan : "on était bien ensemble, un bon feeling. C'est une belle rencontre, oui".

Carla aimerait beaucoup le revoir et rester en contact avec cet homme à la générosité abyssale...

Je le remercie beaucoup d’avoir fait tout ça pour moi..."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus