En plein confinement, il pratiquait la chasse sous-marine à Antibes

Les gendarmes de la brigade nautique ont intercepté un homme pratiquant la chasse sous-marine ce dimanche matin devant la plage de la Salis.

Le contrevenant avait chassé plus de 5 kilos de poissons en toute illégalité.
Le contrevenant avait chassé plus de 5 kilos de poissons en toute illégalité. © Facebook Gendarmerie des Alpes-Maritimes
Il pensait sans doute passer inaperçu sous l'eau. C'était sans compter la vigilance des gendarmes de la brigade nautique. Les militaires ont interpellé ce dimanche matin un chasseur sous-marin qui pratiquait son loisir au large de la plage de la Salis, à Antibes, au mépris des règles de confinement.

Non seulement ce ressortissant étranger ne respectait pas l'obligation de confinement, mais en plus les gendarmes ont relevé qu'il contrevenait aussi à la règlementation de la pêche : ses 5,2 kilos de prises étaient non marqués et un loup qu'il avait pêché était en dessous de la maille légale de 36 centimètres.

Les motifs prévus pour sortir de chez soi sont très clairs et même en les prenant dans tous les sens, écrit la gendarmerie maritime, aucun d’entre-eux ne prévoit la chasse sous-marine !

 "Le produit de la pêche est appréhendé en vue de sa destruction et l'ensemble du matériel est saisi sur les directives du directeur des affaires maritimes à Nice", précisent les gendarmes. Quant au chasseur sous-marin, il sera convoqué prochainement devant les affaires maritimes.
 
Plus de 300 procès verbaux ont été dressés depuis le début du confinement le long du littoral méditerranéen précise la gendarmerie maritime.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé faits divers méditerranée mer nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter