Pour dénoncer l'inaction de certaines communes, des bénévoles habitués au nettoyage des déchets font grève

A force de nettoyer, ils sont lessivés. Les bénévoles d'Opération Mer Propre restent au sec et mettent leurs opérations de ramassage en pause, pour dénoncer l'inaction de certaines communes.

Des dizaines de sorties par an, des centaines de kilogrammes de déchets ramassés... Mais rien ne change. En substance, le message de l'association Opération Mer Propre est limpide. Clair comme de l'eau de roche.

"Il y a un côté malsain de se réjouir d'avoir sorti tant de déchets, de se prendre en photo tout sourire à chaque fois", s'exclame Laurent Lombard, le président et co-fondateur de l’association. "Nettoyer la mer, ça ne me fait pas plaisir ! Si on le fait c'est qu'il y a un problème !!!"

"Marre d'être pris pour des cons...!

Mais à force d'interventions, d'Opération Mer Propre - OMP et aussi d'autres associations comme Les Fonds Bleus, les fonds marin peuvent paraître plus propres par endroit, c'est vrai. Et les communes de se reposer sur leurs lauriers et sur ces braves bénévoles.

L'association cite en exemple certains bon élèves. Mandelieu-la-Napoule dans les Alpes-Maritimes a par exemple installé des filets sur les canalisations pour récupérer les déchets avant qu'ils ne finissent en mer, filets fabriqués par la société mandolocienne Pollustock.

Cannes teste cette solution elle aussi, ainsi que des mesures de sensibilisation et de répression sur les actes d'incivilités.

Pour le reste, d'après Laurent Lombard, c'est le calme plat. Avant la tempête ? 

L'association Opération mer Propre doit se recentrer sur son rôle de lanceuse d'alerte, l'investigation. Il faut que nous puissions mettre les élus face à leurs responsabilités.

Laurent Lombard.

Selon lui, beaucoup de communes restent les bras croisés.

Côté juridique, la responsabilité du nettoyage des fonds marins, justement, incombe à l’État.

Mais les mairies du littoral signent un "contrat de baie" qui les engage dans un certain nombres d'actions de préservation de la mer et donc des fonds marins. Les élus locaux ont aussi un rôle important à jouer.

Déjà en 2015, Laurent Lombard avait lancé un message d'alerte en baie de Cannes.

Et pour cela il n'est évidemment pas question de se reposer uniquement sur l'action de bénévoles par définition non rémunérés. Certaines communes font appel à des plongeurs professionnels lorsque des zones leurs sont signalées.

Les rôles sont donc clairement répartis. Bien que toute opération de nettoyage des plages ou des fonds marins soit toujours éminemment importante, les meilleurs déchets sont ceux qui ne sont pas jetés !

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité