Taekwondo, salsa, gymnastique, tennis... Comment faire du sport avec le risque du Covid sur la Côte d'Azur

Porter un masque sur les tapis ? En faisant la roue ? En faisant ses premiers pas de salsa ? Ou en perfectionnant son revers au tennis ? Des normes qui sont plus ou moins contraignantes en fonction des sports. Chaque fédération, chaque club propose un protocole différent.
Démonstration de gymnastique au Fort Carré d'Antibes dimanche 6 septembre, l'entraîneur porte le masque.
Démonstration de gymnastique au Fort Carré d'Antibes dimanche 6 septembre, l'entraîneur porte le masque. © Séverine Neuquelmann - FTV
Après la rentrée scolaire, la rentrée sportive ! Mais cette année, la pratique sportive est aussi placée sous le signe du Covid. Comment faire pour rassurer parents et enfants ? Chaque discipline, chaque club doit maintenant respecter un protocole sanitaire pour empêcher la transmission du virus. 
Pour éviter les rassemblements et les longues files d’attente lors des inscriptions, la plupart des clubs privilégie maintenant l’inscription et le règlement en ligne.

Ce dimanche 6 septembre avait lieu au Fort Carré d'Antibes les présentations des activités pour les enfants. Une présentation maintenue alors que de nombreux forums d'association ont été annulés à cause de la crise sanitaire. 

Protocole différent


Les normes sont plus ou moins contraignantes en fonction des sports. Chaque fédération a donc dû arbitrer et proposer un protocole différent. La question se pose pour les sports de contact : karaté, judo, taekwondo, Krav Maga… Comment faire pour organiser des combats et se protéger ? Dimanche avait lieu au Fort Carré d'Antibes (Alpes-Maritimes) les présentations des activités pour les enfants. L’entraîneur de taekwondo répond :

On a fait un protocole avec la fédération qui permet justement aux gens de pratiquer l’activité en toute sérénité. On demande aux gens de venir à partir de 11 ans avec le masque (dans l’entrée du club) mais ensuite on peut faire l’activité sans le masque. On leur demande aussi de venir habillés directement au cours avec la tenue adéquate à la pratique du taekwondo. 

Tiana Rambeloson, Directeur de la Taekwendo Antibes Academy

"Je ne respire pas très bien"


Autre sport où garder un masque pendant une séance d’entrainement peut sembler problématique : la gymnastique. Comment faire un enchaînement au sol, une roue, une rondade ou faire des tours sur les barres asymétriques ? Une jeune gymnaste expliquent qu’il est difficile de garder un masque pendant 3 heures à 4 heures d’entrainement : « Je ne respire pas très bien avec le masque ». Un sport individuel même si dans les faits, il se pratique en petit groupe.

Du côté des parents, l’inquiétude est là, surtout pour les jeunes enfants : « Il y a certains parents qui ne veulent pas amener leurs enfants à la babygym » explique Evane Descamps, entraineur de gymnastique acrobatique à l'Olympique Antibes Juan les Pins (OAJLP).

Sport en plein air


Au club de tennis d’Antibes, pas de masque pour les joueurs en extérieur. Les moniteurs feront peut-être les cours avec un masque mais pour les élèves pas besoin car le sport se pratique généralement en plein air. Comme le rappelle la Fédération française de tennis (FFT) sur son site internet :

Le respect des gestes barrières est obligatoire en tout lieu et en toute circonstance :
Et pour les cours de danse, le tango, la salsa, le tcha tcha tcha, la kizomba, le rock acrobatique ? Les clubs tentent de rassurer leurs adhérents en adoptant de nouvelles règles. Au club de Mougins Danse 06, il faut par exemple attendre la sortie du cours précédent avant de rentrer dans la salle, pas d’embrassades, porter un masque en dehors des cours pour les adhérentes et en permanence pour les accompagnants, éviter de se rassembler dans les salles afin de respecter la distance d’1 mètre. Des consignes rappelées sur le site internet du club. 

Rock, salsa, bachata


Le club Riviera danse de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) on apprend le rock, la salsa, la bachata, le tango argentin et les 10 salles de salon. Le club précise sur son compte Facebook : "Bien évidemment, les gestes barrières devront être respectés et du gel hydroalcoolique sera mis à la disposition de nos adhérents pour les cours collectifs."

"Même partenaire de danse"


Isabelle Gottsmann, la vice-présidente de l'association explique que pour la circulation aux abords de la salle, il y a deux escaliers, un réservé pour entrer en cours et l'autre pour les sorties. Le nombre de couples sera aussi limité par salle. Elle précise :

C'est très compliqué à gérer. En ce qui concerne toute la salle de danse il est vivement conseillé de le porter sur le parquet mais ce n'est pas obligatoire. Chaque partenaire décide si il porte le masque ou pas. Il est aussi conseillé de rester avec le même partenaire de danse. En revanche, le masque est obligatoire pour aller chercher les affaires qui resteront dans les sacs personnels et pas sur le porte-manteau.

"Pas essoufflé"


Isabelle Gottsmann reconnaît que normalement, "quand on danse à deux, on n'est pas essoufflé." Pour l'instant, ces contraintes n'effrayent pas les danseurs : "pour l'instant, tous ceux que je connais reviennent danser."

Après le masque obligatoire pour faire ses courses, son jogging à Nice, puis dans certaines villes, il va falloir s'habituer à le porter dans son club de sport et entre deux pas de salsa ! 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport culture covid-19 santé société tennis gymnastique