Cyclisme : Lenny Martinez, né à Cannes et vainqueur de la dernière Classic Var, s'offre le Trophée Laigueglia

C'est une nouvelle victoire pour le jeune azuréen de 20 ans, déjà pétri de talent. Lenny Martinez s'est imposé dans la course italienne du Trophée Laigueglia ce mercredi 28 février. C'est le troisième cycliste français à remporté cette course créée de l'autre côté des Alpes en 1964.

Le "Trofeo Laigueglia" - dans la langue de Dante - a été remporté ce mercredi 28 février par un cycliste bien connu des routes azuréennes, Lenny Martinez. 

Le vainqueur de la première édition de la Classic Var, qui s'est déroulé le vendredi 16 février en Côte d'Azur, a franchi une nouvelle fois la ligne d'arrivée en première position. Sa deuxième victoire de la saison. Une performance qui a été soulignée par son équipe, la Groupama-FDJ, sur les réseaux sociaux.

À LIRE AUSSI > Famille, palmarès... On vous en dit plus sur Lenny Martinez

Troisième Français de l'histoire de la course

Créée en 1964, la course ne comptait alors que deux tricolores parmi ses vainqueurs. Lenny Martinez devient ce mercredi le troisième Français à inscrire son nom au palmarès de cette semi-classique italienne, après Pascal Chanteur en 1998 et Nans Peters l'an dernier.

Le tracé de 44 km de ce Trophée Laigueglia évolue dans la commune italienne du même nom, et aux alentours, en Ligurie, non loin de la frontière française.

L'arrivée de Lenny Martinez devant ses poursuivants a été immortalisée par la Rai, la chaine de télévision italienne.

Une première victoire en 2024 dans le Var

Diffusée par France 3 Côte d'Azur, ce 16 février 2024, la toute première édition de la Classic Var a couronné le talent de Lenny Martinez.

Issue d'une grande famille de cyclistes, ce natif de Cannes, dans les Alpes-Maritimes, a bataillé jusqu'à la dernière seconde pour s'imposer au finish, en un peu plus de 4 heures de course, sur une distance très proche de celle du Trophée Laigueglia.

À 15h55, scène surréaliste. Tobias Halland Johannessen pense terminer la Classic Var à la première place après la montée du Mont Faron, à Toulon. Il juge mal la position de la ligne d'arrivée, lève les bras, mais il est rattrapé, dans l'instant, par Lenny Martinez.

À REVOIR > REPLAY. Classic Var 2024 : la victoire de Lenny Martinez devant Tobias Johannessen... Qui avait déjà levé les bras !

Pour quelques centimètres, le jeune azuréen s'adjuge cette toute première course dans laquelle il s'est pleinement exprimé. Il avait été le premier à lancer une attaque à 5 kilomètres de l'arrivée. "C'est une course qui me tenait vraiment à coeur" s'était-il exprimé au micro du journaliste de France Bleu Azur, Laurent Vareille, une fois la ligne d'arrivée franchie.

Tenace, il n'a pas regretté pas ses derniers efforts.