Festival de Cannes. Un hommage rendu à Pierre Lescure qui va laisser sa place de président

Publié le Mis à jour le

Ce lundi 23 mai, le maire de Cannes David Lisnard a célébré les huit années passées par Pierre Lescure en tant que président du Festival de Cannes. En juillet prochain, ce sera Iris Knobloch, ancienne PDG de Warner Europe, qui reprendra la présidence.

Dans le grand livre de l'histoire du Festival de Cannes, le chapitre Pierre Lescure est sur le point de se terminer. Après huit ans de bons et loyaux services en tant que président du Festival, le journaliste s'apprête à passer la main.

"C'est toujours avec joie qu'on te voit arriver à Cannes", a souligné le maire de Cannes, en s'adressant à Pierre Lescure, devenu son ami au fil des années. Il avait été élu à cette fonction en 2014.

Lors d'une cérémonie intimiste, entre le pot de départ et l'hommage, organisée dans son bureau ce lundi 23 mai en fin de matinée, David Lisnard a exprimé sa gratitude envers l'homme âgé de 76 ans. L'édile a également salué sa curiosité, son talent "pour voir ce qu'on ne montre pas", une qualité qui fait de lui "un bon journaliste" mais aussi, bien sûr, un bon président du Festival de Cannes, le lieu des (re)découvertes par excellence.

L'artiste Olll, artiste cannois d'adoption, a réalisé un portrait de Pierre Lescure, offert lors de la cérémonie.

Le président a également reçu un maillot de football de l'AS Cannes, floqué à son nom, et une veste en jean customisée par Menace L'artiste, un graffeur de Vallauris, à l'effigie d'Audrey Hepburn. 

Une présidence mouvementée

Sa présidence s'est déroulée sur huit années "belles" mais aussi "rudes et bousculées", a rappelé Pierre Lescure lors d'un court discours. Un sujet également pointé du doigt par David Lisnard : 

Ces huit années ont été marquées par la remise en cause de l'économie de l'audiovisuel, la convergence des supports, la montée en puissance des réseaux sociaux et la menace d'attentat.

David Lisnard

La pandémie aussi, qui avait contraint l'an dernier les organisateurs a décaler le Festival au mois de juillet. Le président ne cachait pas sa joie d'être de retour sur la Croisette :

Mais Pierre Lescure a su relever le défi. Ce temps d'hommage était également le moment pour lui de se souvenir de ses débuts à RMC quand il ne pensait qu'à "aller au Midem, au Mip et au Festival de Cannes". Sa toute première édition reste gravée dans sa mémoire parmi ses meilleurs souvenirs du Festival : 

C'était en 1979, ça a été une année dingue parce qu'il y avait Apocalypse Now, Le Tambour, Les Moissons du ciel... Une fois que j'avais vu tout ça, j'ai croisé Gilles Jacob (délégué général à l'époque, ndlr) sur la Croisette, qui m'a dit : "J'espère que vous ne partez pas parce qu'il y a Manhattan, le nouveau Woody Allen". J'en suis sorti en pleurant, comme tous ceux qui l'ont vu en noir et blanc, à cette époque-là.

Pierre Lescure

Le cofondateur de Canal + garde également un souvenir cher des "années Canal", qui ont contribué à forgé la réputation de la chaîne et du Festival de Cannes. Pierre Lescure a été président-directeur général du groupe Canal+ de 1994 à 2002.  

Même si cette 75e édition s'annonce comme sa dernière en tant que président, Pierre Lescure souhaite rassurer ses collègues, devenus amis : "J'ai bien l'intention de revenir vous voir". Il conclut donc son dernier mandat par une note très positive : 

Je le vis excellement bien parce qu'il fait beau comme un mois de juillet, la sélection est belle comme jamais, je ne vois que des sourires ! On est en train de vivre un festival extrêmement costaud.

Pierre Lescure

Une femme présidente pour la première fois

Iris Knoboch, qui a été choisie par le président de la République et la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, puis élue par le Conseil d'administration, prendra sa succession le 1er juillet prochain. C'est la première fois qu'une femme présidera le Festival de Cannes.

Cette juriste allemande âgée de 59 ans habite depuis dix-sept ans en France. Elle a présidé pendant 15 ans le groupe WarnerMédia France et elle était à la tête de la branche européenne de Warner pendant deux ans.

Si elle était présente à la cérémonie, elle a indiqué qu'elle souhaitait rester discrète sur la suite des projets, jusqu'à ce qu'elle prenne les commandes du navire. Pierre Lescure s'est permis une suggestion sur l'épineuse question du futur des relations entre le Festival de Cannes et les plateformes de diffusion : "A l'évidence, il va falloir trouver une vraie cohabitation dynamique".

Une remarque peu étonnante venant de sa part : il est lui-même vice-président de la plateforme de diffusion de télévision française Molotov TV.

L'arrivée de cette présidente à la tête du Festival annonce donc peut-être du renouveau du côté des films produits par Netflix, Prime Vidéo ou encore Apple TV.