Départementales 2021 dans les Alpes-Maritimes : tous les résultats du premier tour

Dépouillement, premières réactions après les résultats et les estimations de ce premier tour des élections départementales dans les Alpes-Maritimes. Les 758.093 inscrits du département étaient appelés aux urnes ce dimanche 20 juin.

Les résultats du premier tour des élections départementales 2021 dans les Alpes-Maritimes
Les résultats du premier tour des élections départementales 2021 dans les Alpes-Maritimes © FTV

Dans les Alpes-Maritimes, bastion de droite, la majorité LR sortante semble en apparence confortée avec 43,5% des voix, mais dans le détail, les résultats montrent les profondes divisions à l'oeuvre au sein de la formation: une partie des électeurs a voté le même jour LR aux cantonales et RN à l'élection régionale.

Deux poids lourds Républicains avec leurs binômes respectifs sont déjà réélus: le maire de Cannes David Lisnard (78%) et le député Eric Ciotti (63,28%), président du conseil départemental de 2008 à 2017. Avec près de 29%, le RN, sans élu sortant, pourrait faire son entrée au conseil départemental s'il confirme sa nette avance dans les deux cantons de Cagnes-sur-Mer 1 et Menton.

> Dépouillement, premières réactions, participation, suivez le fil de cette élection 

 00h20 : Canton d’Antibes 1 : Kevin Luciano en binôme avec Françoise Thomel (UD) arrive en tête avec 36,63 %, suivi du RN avec Dorette Landerer et Lionel Tivoli qui totalisent 26,4 % des voix.

23h50 : Le maire de Nice, Christian Estrosi déclare sur notre antenne, en fin de soirée :  « une nouvelle campagne s’ouvre et j’appelle à la raison tous ceux qui ont appelé à ne pas choisir entre Thierry Mariani et Renaud Muselier. Je leur demande d’agir en républicain et en démocrate en appelant à voter clairement pour Renaud Muselier dimanche prochain. Ce n’est pas gagné ce soir et nous voyons bien qu’il y a beaucoup d’abstentionnistes à aller convaincre. Il nous reste une semaine pour confirmer que notre région refuse le choix de l’extrême-droite. »

23h02 : sur son fil Twitter, le président sortant Charles-Ange Ginésy réagit : "Ces résultats marquent la confiance des Maralpins dans une équipe départementale qui a démontré ses compétences et son engagement dans une action de proximité."

22h58 : Réaction de David Lisnard par communiqué de presse qui signe en tant que président de son nouveau mouvement "Nouvelle énergie pour la France"

"Je tiens à remercier chaleureusement la très grande majorité des Cannois qui, avec 78% des voix, ont accordé leur confiance au binôme que je forme avec Alexandra Martin aux élections départementales. Ce score est de 21 points supérieur à celui réalisé lors du précédent scrutin départemental en 2015 et nous permettra de continuer notre travail pour Cannes."

Parmi les poids lourds Républicains, le maire de Cannes David Lisnard (78%) est réélu.
Parmi les poids lourds Républicains, le maire de Cannes David Lisnard (78%) est réélu.

22h52Canton de Contes : le binôme communiste Valérie Tomasini et Francis Tujague est en tête avec 40,03 % des voix. Céline Duquesne et Sébastien Olharan (UD) avec 33,88 % des voix.

22h40 Alexandra Masson-Bettati, tête de liste RN pour les élections régionales dans les Alpes-Maritimes affirme : 60% de l’électorat du RN ne s’est pas déplacé. Mais on consolide un socle autour de 35% sur cette région PACA maintenant ».

Comment expliquer ce désintérêt : « je pense que comme les élections municipales, il y a pas mal de personnes qui ne sont pas allées voter, qui vont voter seulement pour la présidentielle ». Sur la future stratégie : « Ce soir Monsieur Felizia dit qu’il ne se retirera pas. C’est une bonne nouvelle, il y aura une représentation réelle du vote des électeurs. » En cas de front républicain, elle regrette : « Toute la bouillabaisse locale fait campagne contre nous. »

22h17Canton de Vence  - Charles-Ange Ginésy et Anne Sattonnet (UD) arrivent en tête avec 59,71 % des voix. Le RN es ten 2ème position avec 21 % des voix. Sur Facebook, Anne Sattonnet remercie les électeurs : "Vous nous avez placés en tête dans le Canton de Vence avec près de 60% des voix et nous sommes très reconnaissants à tous ceux d’entre vous qui se sont déplacés. Toutefois les règles sont claires et l’abstention nous oblige à un second tour ! Rendez vous dimanche prochain pour valider notre élection dans ce beau canton de Vence !"

22h15 : Canton de Cagnes-sur-Mer 1 : Caroline André avec Cyril Tribuiani (RN) arrivent en tête avec 35,65 % des suffrages - Roland constant et Carine Papy (UD) arrivent en 2ème position avec 28,49 %

22h01 : David Lisnard élu au premier tour des cantonales avec 78 % des suffrages (source communication du cabinet de David Lisnard)

21h50 : Sur notre antenne, David Rachline lâche : « nous sommes les premières victimes de cette abstention. Il faut que les électeurs se mobilisent. Thierry Mariani peut l’emporter. D'après lui, près de 71 % des électeurs du RN ne sont pas allés voter.

21h48 : Loïc Dombreval : "La ligne d’Eric Ciotti se situe à un 1mm du Front National et c’est pourquoi il n’annonce pas sur qui il va se reporter pour le second tour"

Eric Ciotti : « j’ai été réélu ce soir dans le canton de Tourrette-Levens avec un score de plus de 60%. Il y aura deux binômes élus dès le premier tour : Eric Ciotti et sa colistière, David Lisnard et sa colistière.  « J’y vois l’engagement des électeurs de ces cantons dans nos montagnes, j’y vois la consécration d’une ligne claire et c’est pourquoi il y a la confiance des électeurs (...) Quand la droite est de droite elle laisse moins de place aux adversaires. Naturellement, j’en ressens une immense émotion et une grande responsabilité ».

Eric Ciotti s"exprime sur les régionales : « nous sommes la seule région de France où le RN sort en tête (…) je regarde le score de Xavier Bertrand, de Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, c'est la consécration d’une ligne claire pour les Républicains ». Il précise qu'il y aura une réunion à Paris lundi. 

21h40 sur notre antenne, "aujourd'hui les Français télétravaillent, il pourrait y avoir le télévote", s'insurge Loïc Dombreval, député des Alpes-Maritimes La République en Marche. Le vote électronique, le vote en ligne et l'obligation du vote reviennent dans le débat pour contrer l'abstention. Le député ajoute : je vais mettre les pieds dans le plat : je suis pour une fusion du conseil départemental et régional !"

VIDEO - En marge de son intervention sur notre plateau, Loïc Dombreval parle de "la prime aux sortants", il revient sur un "taux d’abstention faramineux"… qui ne profiterait pas au RN selon lui. Une démocratie qui est ausi de moins en moins représentative : 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par France 3 Côte d'Azur (@france3cotedazur)

21h20 : sur notre antenne, le président sortant du conseil départemental, Charles-Ange Ginésy réagit : « l’abstention ça reste l’adversaire (...) C’est un vrai problème de démocratie, c’est un droit et en même temps une obligation car ceux qui ont été élus… ou qui seront élus. Il précise : "Ça pose un deuxième problème : on doit être porteur de + de 25 % des électeurs inscrits, je m’interroge de savoir si j’aurai ces 25 %". Auquel cas, il y aura un deuxième tour dimanche prochain. 

Il constate : « La majorité départementale se porte plutôt bien dans les Alpes-Maritimes et a plutôt bien résisté. » Il souligne : « on évoque très peu les élections régionales… elles font satisfaction dans le camp républicain mais nous sommes dans l’attente de ces résultats canton par canton ».  Il regrette par ailleurs la conjugaison de ces deux élections. " Nous sommes dans un bon climat, nous sommes sereins mais nous regrettons d’être un peu occultés. Il rappelle le volet social du département : les aides sociales, le RSA, le handicap. 

20h58 : annonce de la mobilisation définitive dans la principale ville du département des Alpes-Maritimes à Nice : 31,6 % 

20h02 : Eric Ciotti réagit sur son fil Twitter : "Merci du fond du coeur aux électeurs qui viennent de me réélire conseiller départemental des Alpes-Maritimes dès le 1er tour. C'est la récompense du travail accompli, de la fidélité à nos valeurs loin de toute compromission pour que la France reste la France." 

20h00 : le dépouillement a commencé dans la commune de Mouans-Sartoux.

Dépouillement à Mouans-Sartoux ce dimanche 20 juin 2021.
Dépouillement à Mouans-Sartoux ce dimanche 20 juin 2021. © Coralie Becq FTV

Sur Twitter également, le maire de Cannes, David Lisnard tire la leçon de ce premier tour :  "confirmation de l’atonie civique, j’y reviendrai ; défaite du RN, lourd échec de LREM, victoire de la droite et du centre proportionnelle à la clarté des attitudes, qui valide notre espérance d’une alternative saine et concrète."

> 27 cantons

Lors de ce scrutin, les 54 conseillers départementaux des Alpes-Maritimes seront choisis. Rappelons que le département est découpé en 27 cantons et compte 758.093 inscrits sur les listes électorales.

Pour rappel, les électeurs ne votent pas directement pour désigner le président du Conseil départemental. En effet, une fois élus, les conseillers départementaux choisissent le président ou la présidente du département.

> Le taux de participation définitif est de 34 % 

Le résultat définitif de la participation est de 34 % dans les Alpes-Maritimes. 

A 17h, le taux de participation dans le département des Alpes-Maritimes est de 25,48 %.

Lors du premier tour des élections régionales en 2015, le taux de participation à 17h00 était de 42,41%.

>  Voici le tableau comparatif de la participation pour les élections de 2021 et 2015 : 

Lors du premier tour des élections départementales en 2015, le taux de participation à 17h00 était de 42 %.

À midi, le taux de participation dans les Alpes-Maritimes était de 11,62 %. 

Lors du premier tour des élections régionales en 2015, le taux de participation à midi était de 12,84%. Pour les départementales, il était de 17,77 %.

> Les résultats en temps réel :

L'Union de la Droite s'était vue allouer la majorité des sièges au conseil départemental en 2015. Elle avait alors, en effet, décroché 54,78 % des votes et la majorité des sièges au conseil régional. Le Front National (aujourd'hui nommé Rassemblement national), quant à lui, avait réuni 45,22 % des suffrages. 

> L'enjeu de ces élections 

Lors de ce scrutin, les 54 conseillers départementaux des Alpes-Maritimes seront choisis. Rappelons que le département est découpé en 27 cantons et compte 758.093 inscrits sur les listes électorales.

Pour rappel, les électeurs ne votent pas directement pour désigner le président du Conseil départemental. En effet, une fois élus, les conseillers départementaux choisissent le président ou la présidente du département.

Suivez notre soirée électorale. Tendances, résultats, invités en plateau et duplex dans toute la région :

> Voici la composition actuelle du Conseil départemental :

L'actuel président est Charles-Ange Ginésy (LR). En 2015, c’est Eric Ciotti qui avait été élu, mais il a été remplacé depuis en 2017 quand il est devenu député. Charles-Ange Ginésy était l'unique candidat en lice.

Lors du second tour le 29 mars 2015, deux cantons échappaient à la razzia de l'UMP et l'Union de la droite dans les Alpes-Maritimes. Deux cantons pour la gauche à Contes et Grasse 2. Le FN sortait de ces élections sans aucun élu malgré une présence dans tous les cantons au second tour.

> Découvrez les candidats des 27 cantons du département :

Des maires actuellement en fonction se portent candidat. En effet, le cumul des mandats est permis avec un seul autre mandat local. Ainsi on peut noter parmi eux, Joseph Segura, maire de Saint-Laurent-du-Var et actuellement conseiller départemental. Il se présente à sa réélection dans le canton de Cagnes-sur-Mer 2 en binôme avec Pierrette Alberici. 

C'est aussi le cas de David Lisnard, maire LR de Cannes et conseiller départemental en lice dans le canton Cannes 2 avec Alexandra Martin. Même situation pour Jérôme Viaud, maire LR de Grasse et conseiller départemental, en binôme dans le canton de Grasse 1 avec Michèle Olivier. 

Jean-Marc Governatori tête de liste Cap Ecologie est candidat dans le canton de Valbonne en binôme avec Myriam Comanducci-Cassarini.

C’est dans le canton de Grasse 2 que l’on compte le plus de binômes candidats, sept au total.

> Un incident à Grasse ce samedi 19 juin

Marie-Chantal Guzman (PCF), la candidate de gauche à Grasse porte plainte pour violences contre son adversaire du RN. 

A la veille du 1er tour des élections départementales, la candidate à Grasse (Alpes-Maritimes) affirme avoir été agressée par un candidat du Rassemblement national, Jean-Claude Geay, son adversaire du RN, alors qu'elle était en train de coller des affiches.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections vallée de la roya nature parcs et régions naturelles les républicains la république en marche europe écologie les verts rassemblement national