Inondations mortelles à Biot en octobre 2015 : de nouvelles révélations dans l'enquête

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars
Nuit du 3 octobre 2015, à Biot, une vague d'eau et de boue déferle en contrebas de la commune dans un vallon et envahit le rez-de-chaussée de la maison de retraite du Clos Saint-Grégoire.
Nuit du 3 octobre 2015, à Biot, une vague d'eau et de boue déferle en contrebas de la commune dans un vallon et envahit le rez-de-chaussée de la maison de retraite du Clos Saint-Grégoire. © Maxppp

Lors des graves intempéries d'octobre 20105, une maison de retraite de Biot dans les Alpes-Maritimes est touchée par une coulée de boue.3 personnes âgées perdent la vie. De nouveaux éléments dans l'enquête, laissent penser que Guilaine Debras, maire de Biot n'aurait pas déclenché l'alerte assez tôt.

Dans la nuit du 3 au 4 octobre 2015, un terrible déferlement de pluies et d'orages s'abattent sur les Alpes-Maritimes. Dans le village de Biot, c'est même une vague d'eau et de boue qui déferle en contrebas de la commune dans un vallon.
Elle viendra ravager le rez-de-chaussée de la maison de retraite du "Clos Saint-Grégoire". Trois de ses pensionnaires âgées de 82, 91 et 94 ans décèdent cette nuit là. 

La justice a pris l'affaire en mains

Guilaine Debras, maire de Biot, a été mise en examen le 29 mars dernier pour "homicide involontaire par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité et de prudence". Une information judiciaire est en cours.
 
durée de la vidéo: 01 min 37
Inondations mortelles à Biot (06) : nouvelles révélations

Selon le quotidien Nice-Matin, Guilaine Debras, maire de Biot est décrite comme "apathique" ce jour-là.
La mairie n'aurait déclenché le Plan communal de sauvegarde qu'à 21h30. Selon les éléments de nos confrères, elle était pourtant officiellement informée depuis 12h46.

L'enquête aurait possiblement été entravée par la police municipale elle-même.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.