À Menton et Roquebrune-Cap-Martin, les vélos en libre-service vont disparaître

En cause : la mise en liquidation judiciaire de l'entreprise Bik'air. La centaine de vélos disponibles en libre-service à Menton va être retirée de la voie publique. Environ 15.000 trajets étaient réalisés par mois grâce à ces vélos.

Bye bye Bik'air ! Les vélos mis en libre-service à Menton (Alpes-Maritimes) de cette entreprise depuis 2021 vont être retirés. En cause, la mise en liquidation judiciaire de l'entreprise Bik'air. 

Dans un communiqué partagé sur les réseaux sociaux, la ville de Menton a indiqué que "cette situation est préjudiciable pour les nombreux utilisateurs du service".

La ville de Menton tire un bilan positif de ce dispositif puisque les Mentonnais y ont rapidement adhéré.

"Pour 100 vélos déployés sur la commune, nous étions en moyenne à 15.500 trajets réalisés par mois pour presque 25 000 utilisateurs uniques", détaille la ville de Menton à France 3 Côte d'Azur. Les utilisateurs étaient à 60% des Mentonnais et à 40% des touristes.

Récupération des vélos dans les prochains jours

Les vélos Bik'air ont été implantés à Menton en 2021, puis à Roquebrune-Cap-Martin en 2022. Avant cela, ils avaient été installés à Villeneuve-Loubet et Antibes en 2020.

Mais le 4 décembre 2023, le tribunal de commerce de Nevers a prononcé la liquidation judiciaire de l'entreprise. Les vélos ne peuvent donc plus fonctionner.

"Un mandataire judiciaire a été nommé par le tribunal de commerce de Nevers. Il lui appartiendra de récupérer, dans les tout prochains jours, l’ensemble des vélos se trouvant sur la voie publique", explique le communiqué de Menton.

La ville de Menton travaille déjà pour trouver un nouvel opérateur afin de rendre des vélos en libre-service à nouveau disponible à tous.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité