Aéroport de Nice : plus de 400 personnes manifestent contre son extension

Les manifestants ont répondu à l'appel de l'Alliance écologique et sociale des Alpes-Maritimes, qui regroupe une trentaine de syndicats et d'associations niçoises. Ils dénoncent un projet "climaticide".

Sur la promenade des Anglais de Nice (Alpes-Maritimes), au niveau de l'aéroport, un ruban jaune est tiré entre deux palmiers. Dessus est écrit en lettres capitales "crime scene-do not enter". Derrière, deux femmes se tiennent debout, masque FFP2 sur le visage et blouse blanche sur le corps.

Les manifestants ont simulé une "scène de crime climatique".

En bordure d'une zone Natura 2000

"J'ai trouvé des oiseaux morts, morts par la pollution ou le stress", explique l'une des deux "expertes en biodiversité" en blouse blanche. "L'aéroport de Nice est en bordure d'une zone Natura 2000. Ce sont 240 espèces protégées et une flore importante à protéger."

Dans le viseur des 400 manifestants présents ce samedi, le projet de l'extension de l'aéroport de Nice qui a finalement été validé par la justice administrative.

"Cette extension de l'aéroport permettra 7 millions de passagers supplémentaires par an, soit plus de 20 000 vols supplémentaires par an ! Ca veut dire énormément de dégâts sanitaires, environnementaux...

Thierry Bitouzé, cofondateur du collectif citoyen 06

Pour ce militant écologiste, ce projet va surtout à l'encontre de la réalité environnementale actuelle. "Le préfet des Alpes-Maritimes vient de signer un arrêté sécheresse", rappelle le cofondateur du collectif citoyen 06. "Et, dans le même temps, il a signé le permis de construire de cette extension qui va générer du réchauffement climatique, et donc de la sécheresse ! C'est complètement incohérent !"

Diversifier l'économie

Il faut dire que l'aéroport de Nice a vu passer, en 2022, 12 millions de passagers. De quoi occasionner des nuisances sonores et de la pollution.

"Ces nuisances, on s'en rend compte à la longue. On a vu la différence par rapport au confinement", assure Alain, un riverain de l'aéroport.

Nous ne sommes pas contre le développement économique. Nous sommes contre la façon d'utiliser l'économie uniquement sur des fins qui sont toujours les mêmes. Comme, ici, le tourisme.

Véronique Mondain, présidente de l'association Santé environnement 06

"Résultat, quand il y a une épidémie, comme la Covid, tout s'effondre", poursuit Véronique Mondain, qui milite pour une "diversité de l'économie".

Sur la Métropole de Nice, le tourisme génèrerait 10 milliards d’euros de chiffre d'affaires chaque année.

(Avec Olivier Chartier-Delègue et Séverine Neuquelman, à Nice)