Arrêt de la saison de football de Ligue 1 : la pelouse du stade Allianz de Nice se refait une beauté

La pelouse du stade où aurait dû évoluer encore quelques semaines l'équipe de l'OGC Nice entame sa mue estivale... Avec quelques mois d'avance. Une opération d'envergure, qui, en temps normal, est très compliquée à réaliser, faute de temps. Mais là, les jardiniers se frottent les mains.

Une image du passé : la pelouse de l'Allianz Riviera est morte. Vive la nouvelle pelouse !
Une image du passé : la pelouse de l'Allianz Riviera est morte. Vive la nouvelle pelouse ! © Daniel Gerner / FTV
Après de longues hésitations, la décision est enfin tombée : la saison de L1 est arrêtée. Et si la plupart des fans sont un peu déçus, et se demandent bien comment ils vont occuper leur déconfinement, il y en a au moins un qui se frottent les mains.

"Là on est vraiment dans des conditions optimales. On va pouvoir préparer une pelouse de qualité."

Lui, c'est Jérémy Guyot, Groundkeeper de l'Allianz Riviera, le stade où évolue l'OGC Nice. Ce qu'il s'apprête à faire : scalper totalement la pelouse.

Celui qui a passé des heures à entretenir ce carré d'herbe (8.000 mètres carrés tout de même), a même déjà répandu un herbicide. Sacrilège ! Mais qui a son explication. Le choix à Nice lors de la pose en 2013 s'est porté sur une pelouse mixte, mi-synthétique, mi-naturelle.
Le tapis végétal repose sur un tapis synthétique.

Or, le végétal se décompose, et obstrue le tapis, et finti par étouffer l'herbe. D'où la nécessité d'une coupe à zéro régulière, idéalement tous les deux ans.
Mais qui n'a pour l'instant jamais pu avoir lieu.
Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas match, qu'il n'y a pas d'entretien.
Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas match, qu'il n'y a pas d'entretien. © Daniel Gerner / FTV
Une opération qui nécessite cinq semaines minimum de calme. Et qui donc n'a encore jamais pu être réalisée. Ce sera une première.

"D'habitude il y a toujours un concert ou une coupe du monde, pour nous empêcher de faire ce qu'on veut. Cette année on était obligé d'attendre le match de l'équipe de France début juillet pour commencer," poursuit Jérémy Guyot.

"Pouvoir régénérer la pelouse dès maintenant, c'est la garantie de passer la saison prochaine un peu plus tranquillement !" A l'aide d'une pelle mécanique ultra-précise, une koro, les équipes du stade vont décaisser un centimètre de terre. Sur 8.000 m2 donc.

"L'opération est guidée au laser. C'est au millimètre près," confie Benoit Riccobene, responsable de la maintenance de Nice Eco Stadium.
 

Resabler et resemer

Ensuite il faut tout resabler et resemer. Mais cela en vaut la peine.
"Les responsables de la pelouse font un super boulot, mais chaque année la pelouse souffre pendant la saison. Et souffre encore plus de la chaleur estivale. Ce qui fait que très souvent on est obligé de la changer complètement en septembre."
Des rouleaux de pelouse, plus difficile à adapter et moins solides. Et plus chers.

Cette année, pour une fois, la pelouse du stade devrait être suffisamment armée pour passer une éventuelle canicule sans trop de dégâts. La machine spécialisée, indispensable, arrive de Lyon : début des gros travaux le 18 mai.
Ce qui laisse ensuite trois mois entiers à Jérémy Guyot pour faire ce qu'il aime : bichonner cette pelouse, sans la presser. Avant qu'elle se fasse à nouveau maltraiter par les crampons !

Retour sur le feuilleton du début...

> Juillet 2013 : La pose de la pelouse de l'Allianz Riviera débute
> Octobre 2013 : La pelouse de l'Allianz Riviera “labourée” par les rugbymen... Donc remplacée !
> 2014 : La pelouse de l'Allianz Riviera objet de toutes les inquiétudes
> Le renouvellement de la pelouse de l'Allianz Riviera terminé en janvier 2014.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade allianz riviera nice ogc nice football sport ligue 1
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter