Coupe de France : Nice se débarrasse de l'OM en quart de finale 4 à 1, et affrontera Versailles (N2) en demi

L'OGC Nice, qui accueillait ce mercredi 9 février l'Olympique de Marseille sur sa pelouse, a marqué cinq fois dans cette rencontre. Le but contre son camp d'un défenseur niçois n'a pas empêché les Aiglons de s'imposer 4 buts à 1.

Début de soirée et nuit de folie ce mercredi soir à Nice ? Le match dont le coup d'envoi était prévu à 21h15, à suivre sur l'antenne de France 3, a tenu toutes ses promesses.

Le stade de la plaine du Var a rapidement vibré, à la 3e minute, au son d’un refrain qui n’a pas plu aux supporteurs rouge et noir. Melvin Bard, le défenseur latéral, a marqué contre son camp après avoir hérité d’un ballon repoussé par son portier, le Polonais Marcin Bulka.

Amine Gouiri a vite fait chavirer l’enceinte à la 10e minute en égalisant, 1-1. Après un temps d’hésitation et l’utilisation de la VAR, l’assistance vidéo, le but a bien été accordé suite au premier tir cadré des Aiglons.

C'est Justin Kluivert qui a donné l'avantage au GYM juste avant la demi-heure de jeu, grâce à un but de la tête, 2-1. Le Hollandais s'est à nouveau illustré, à la 32e minute, en obtenant un carton jaune, après une faute sur Gerson.

Les Marseillais ont eu beaucoup de mal à créer du jeu durant cette première période. Les joueurs de Christophe Galtier, impériaux en défense notamment, ont pu compter sur un public qui chante, chante, chante.

durée de la vidéo : 00h00mn07s
Les supporteurs de Nice ont su donner de la voix pour ces quarts de finale, et pousser leur équipe au bon moment. ©Catherine Lioult/ France Télévisions

Un retour des vestiaires synonyme d'actions

A la 47e minute, au retour des vestiaires, le capitaine olympien Dimitri Payet crochète côté gauche, à l'entrée de la surface niçoise. Il passe à la recrue hivernale Cédric Bakambu qui pousse la balle au fond des filets, mais hors-jeu.

A la relance de cette position irrégulière, le ballon finit dans les pieds de Kluivert qui fixe la défense de l'OM. Il déclenche une frappe puissante à l'extérieur de la surface de ses adversaires du soir, synonyme de doublé et d'un score de 3 buts à 1, bien mérité pour les Aiglons.

Ambiance des grands soirs sur la pelouse azuréenne, tout comme dans ses tribunes. Bakambu parvient à s'offrir à nouveau une occasion de but à la 53e, avec un tir fort repoussé par la hanche de Marcin Bulka, qui s'illustrera encore sur une sortie aérienne 3 minutes plus tard.

A la 61e, Andy Delort enfonce le clou à la réception d'un lointain centre tiré côté droit. L'ancien Héraultais, un temps courtisé par les Olympiens, met son pied en opposition et réussit à lober son ballon qui bat l'Espagnol Pau Lopez pour inscrire le quatrième but. 

L'OGC Nice s'impose sur ce score à l'issue du match, l'effectif d'INEOS n'oubliera pas d'aller saluer longuement ses supporteurs.

Les joueurs du GYM ont salué l'ambiance proposée par les supporteurs niçois. ©Catherine Lioult/ France Télévisions

Les autres résultats des quarts 

Mardi 8 décembre, c’est un autre club du sud-est, l'AS Monaco, qui s’est qualifié pour les demies. Face à Amiens, club de Ligue 2 et actuel 14e de son championnat, les Monégasques n’ont pas tremblé à Louis-II. C’est l’international français Aurélien Tchouaméni qui a ouvert la marque à peine le match débuté, à la 5e minute. Il a été élu meilleur joueur du match au terme de celui-ci.

L’Allemand Kevin Rolland a augmenté l’avance des joueurs du tacticien belge Philippe Clement en inscrivant son but, 2-0.

Les petits poucets de la Coupe de France encore en lice, deux formations de National 2, Bergerac et Versailles, ont joué également ce mercredi 9 février. Les Périgourdins auraient pu créer la surprise, avec leurs 14 tirs pendant la rencontre, et une possession de balle de 65%.

Ce sont bien les Versaillais qui ont pourtant marqué les premiers, à la 14e, grâce à Inza Diarrassouba. Bergerac a recollé au score à l’ultime minute du temps réglementaire, et prolongé l’espoir d’une qualification via les tirs aux buts.

Rien n’y a fait, les Versaillais s’ouvrent une voie royale vers les demi-finales après une séance réussie (t.a.b 5-4) alors qu’ils ont joué à dix dès la 79e minute. 

Quelles demies ?

Jeudi 8 février, Nantes (Ligue 1), et le Sporting Club bastiais (Ligue 2),  joueront le dernier match de ces quarts de finale, coup d’envoi à 21 heures.

Le tirage au sort a conclu la soirée de football à l’Allianz Riviera de Nice. Après le match opposant les Aiglons aux Olympiens, c’est en présence du sélectionneur national, Didier Deschamps, que le visage du prochain carré a été révélé :

  • Versailles (N2) va affronter Nice (L1)
  • Monaco (L1) jouera contre le vainqueur de Nantes (L1) - Bastia (L2)

Les matches se tiendront dans trois semaines. La finale de cette 105ème Coupe de France est quant à elle prévue le 8 mai au Stade de France.

Et pourquoi pas un derby azuréen pour récupérer le trophée détenu par le Paris Saint-Germain? 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité