Covid-19 : rentrée scolaire, pas de couvre-feu, stations de ski... Quel impact pour les Azuréens ?

Pas de trêve pendant les fêtes face au virus. Emmanuel Macron a réuni en visioconférence un nouveau Conseil de défense sanitaire, ce lundi 27 décembre, et un Conseil des ministres extraordinaire, depuis le fort de Brégançon dans le Var, où il réside pour les fêtes.

Le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, ont tenu une conférence de presse ce lundi, à partir de 19h15 à Matignon, à la suite d'un Conseil de défense sanitaire consacré à la pandémie de Covid-19 et à la déferlante du variant Omicron.

Plusieurs mesures ont été annoncées par le gouvernement pour freiner la progression du virus et faire face à une situation qualifiée d'"extremement tendue" en France et en Europe par le Premier mnistre. Jean Castex a d'ailleurs rappelé que "la vaccination reste au cœur de notre stratégie" de lutte contre le coronavirus.

Pas de couvre-feu pour le Nouvel An 

Déjà annoncé par Franceinfo, le gouvernement n'a pas suivi les recommandations du Conseil scientifique concernant l’instauration d’un couvre-feu avant le Nouvel An.

Le 31 décembre devrait être beaucoup moins festif, pour le représentant de l'UMIH 06 Fréderic Ghintran, la profession est inquiète : "on a fait un trait sur les fêtes, on a eu beaucoup d'annulation avec la flambée de l'épidémie, pleins de groupes annulent avec les annonces qui s'enchaînent." Pour les 600 établissements représentés par le syndicat, la tendance est à la baisse.  

"Comme d'habitude on est la variable d'ajustement, les discothèques, les bars, les restaurants... malgré tout ce qui a été fait, le masque, le vaccin, on en est encore là, c'est usant"

Frédéric Ghintran, vice-président UMIH 06

Fermer était aujourd'hui la pire crainte du secteur. Les discothèques ont d'ailleurs dû tirer leurs rideaux pour quatre semaines depuis le 10 décembre. L'absence de couvre-feu va permettre aux professionnels azuréens du secteur de poursuivre leur activité.

Le Premier ministre a par ailleurs indiqué que dans les bars et cafés, seule une consommation assise sera autorisée. Il a déclaré, pour le réveillon de la Saint-Sylvestre : "limitons les grandes fêtes, et les grands diners". Et rappeler qu'à cette occasion, il était impératif de porter le masque, d'aérer, et de respecter les gestes barrières.

"Toutes les cérémonies de vœux seront par ailleurs annulées" au début de l'année 2022, a-t-il également précisé.

Les vacances scolaires ne sont pas prolongées 

L'exécutif n'a pas prévu la mise en place d’un confinement ou la prolongation des vacances scolaires, qui se terminent le dimanche 2 janvier, pour la zone B (comprenant les académies d'Aix-Marseille et de Nice), comme pour l'ensemble de la France.

Une tribune publiée dans le Journal du Dimanche, signée par plusieurs médecins, a interpellé Olivier Véran pour reporter la rentrée scolaire. L'oncologue de Cagnes-sur-mer Jérôme Barrière et 49 autres personnels de santé en sont les signataires. Tous s'inquiètent du niveau de circulation du Covid-19 parmi les enfants et les adolescents en âge d'être scolarisé. 

La rentrée n'étant pas reportée, le Premier ministre a indiqué ce soir du 27 décembre que les lycées et collèges ne passeront pas en cours en distanciel dès lundi prochain.

Port du masque et "grands rassemblements"

"Nous allons prendre des mesures moins fortes mais plus durables", décryptait un ministre plus tôt. L'obligation du port du masque à l’extérieur est prolongé, en particulier au centre des grandes villes et en cas d’attroupement. 

Le Premier ministre a précisé que les grands rassemblements sont limités à 2000 personnes en intérieur, et de 5000 personnes en extérieurs, et pour une durée de 3 semaines. Les concerts debouts seront prohibés, et les évènements sportifs, comme les matches de sports, seront soumis à ces jauges, comme pour les prochaines échéances en championnat et en Coupe.

Rien concernant les stations de ski

Contrairement à la saison hivernale précédente, qui avait vu des limites d'accès à certains équipements dans les stations de ski azuréennes, les annonces du gouvernement lors de cette conférence de presse n'ont pas contraint le milieu alpin à de nouvelles mesures restrictives.

Les remontées de ski restent ainsi ouvertes au public, alors que la saison de ski a débuté dans les Alpes-Maritimes dès ce 4 décembre, avec l'ouverture d'Isola 2000.

Réduction du délai entre les doses de rappel 

Conformément aux recommandations faites par la Haute autorité de santé (HAS) vendredi 24 décembre, le gouvernement a abaissé le délai concernant la dose de rappel.

Actuellement fixé à quatre mois entre chaque injection, le rappel sera désormais délivré tous les trois mois afin d’augmenter l’efficacité du vaccin contre le Covid-19 et ses différents variants.

Dès ce mardi 28 décembre, il suffira de "trois mois après la deuxième injection, ou une première injection si vous avez eu le Covid, pour avoir le rappel" a expliqué Jean Castex.

Vers un pass vaccinal 

Initialement prévu pour une potentielle entrée en vigueur fin janvier, le Premier ministre a spécifié que le "projet de loi a été adopté en Conseil ministres pour transformer le pass sanitaire en pass vaccinal". S’il est voté par le parlement, le texte sera appliqué le 15 janvier. 

Ce que disent les indicateurs dans la région ce 27 décembre

Ce lundi, pour l'ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, le taux d'incidence est de 1039 cas positifs pour 100.000 habitants, et la tension hospitalière atteint 99 %, selon les chiffres de Santé publique France.

Dans les Alpes-Maritimes, la tension hospitalière est au même niveau, mais le taux d'incidence est de 1053 cas positifs. Dans le Var, la tension hospitalière est elle supérieure, à 105%, et le taux d'incidence est de 1021 cas positifs.

Chez nos voisins monégasques, des mesures sanitaires ont été prolongées pour contrer l'épidémie ce lundi 27 décembre. Alors que beaucoup d'Azuréens y travaillent, et que la principauté pouvait faire office de refuge pour certains à l'occasion des fêtes de fin d'année, le gouvernement princier poursuit l'interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes dans l'espace public.

Il ne sera également pas possible de consommer de l'alcool en extérieur. La nuit du réveillon, place du Casino, toutes les naimations seront arrêtées après 1 heure du matin. Quant aux établissements de restauration, y compris pour les bars, il leur sera interdit d'inviter les clients à consommer debout.