EN IMAGES. Plus d'un millier de personnes rendent hommage à l'artiste Ben et à son épouse Annie

Ce jeudi matin, un dernier hommage public est rendu à Annie et Ben Vautier, "partis ensemble dans l'Amour le 5 juin 2024". Il s'est déroulé au miroir d'eau de la Promenade du Paillon à Nice en présence de plus d'un millier de personnes.

Le 5 juin dernier, le célèbre artiste niçois Ben Vautier, mettait fin à ses jours.

Un geste d'amour quelques heures après le décès de son épouse, Annie, victime d’un AVC. Ce jeudi 13 juin, un grand hommage était rendu au couple au niveau du miroir d'eau en centre-ville.

Sur des versions actuelles de chants traditionnels interprétées par le groupe niçois Nux Vomica, dont un vibrant "Bella Ciao", les deux cercueils recouverts chacun d'un drapeau occitan ont été déposés côte à côte devant une grande photo du couple s'embrassant. 

durée de la vidéo : 00h00mn26s
Ce jeudi matin, un dernier hommage public est rendu à Annie et Ben Vautier, "partis ensemble dans l'Amour le 5 juin 2024". Il se déroule au miroir d'eau de la Promenade du Paillon à Nice. ©Olivier Orsini FTV

Une photo de la maison trônait en bonne place à l'entrée du parc, derrière des plantes installées dans des bidets ou des lavabos, tandis que nombre de participants arboraient des t-shirts noirs frappés des célèbres "écritures" de Ben.

Il était possible d’écrire un mot, de faire un dessin, de déposer des fleurs au niveau de la pergola.

La cérémonie devait débuter officiellement à 10h30 mais a pris du retard.

Des discours ont été prononcés à proximité des deux cercueils.

Annie, vivre avec Ben, ce n'est pas facile. Mais Annie, tu le sais, vivre avec Ben, c'est vivre vraiment. Ben, vivre avec Annie, c'est inespéré. Mais Ben, tu nous l'as prouvé, vivre sans Annie, c'est tout simplement désespérant. C'est cela, l'amour dont vous nous avez éblouis.

Christian Estrosi. maire de Nice.

Le groupe Nux Vomica a déroulé quelques morceaux de son répertoire de chansons en niçois.

Ben et Annie étaient très attachés aux luttes des régions de France pour garder leurs langues et leurs traditions. Basques, Bretons, Occitans, Niçois, ils étaient de chacune de ces batailles dès qu'il s'agissait de promouvoir la culture locale. Rien d'étonnant à ce que jeudi, lors de leurs obsèques et hommages, ils soient recouverts du drapeau occitan...

Ben nous a fait participer à des expositions de peinture, à des soirées de musique. Il nous a présenté des gens d’ailleurs, en Occitanie, pour être visible et exister plus fort. Pour nous sortir du ghetto où l’on met les créateurs qui utilisent la culture de manière décentralisée. Et ça, pour Ben, pour nous, ça faisait toute la différence.

Louis Pastorelli, Nux Vomica

Étaient présents 

La famille bien sûr, Eva et François Vautier, les enfants, avaient très vite donné rendez-vous aux Niçois à “10h33”. Un horaire étonnant “pour ne pas faire comme les autres”.

Benoit Barbagli, petit-fils d'Annie et Ben Vautier a lui aussi pris la parole. Bernard Blistène, directeur honoraire du musée d'art moderne du Centre Pompidou, a pour sa part rendu hommage à un artiste "dont l'oeuvre singeait une fraîcheur naïve pour nous rappeler qu'il serait toujours temps de changer en théâtre le cirque de notre monde".

Les deux cercueils ont ensuite été emmenés pour être incinérés dans l'intimité, pendant que chacun était invité à déposer une fleur devant la photo du couple et signer des registres.

"Merci Ben", "Ben n'est pas mort", "Adieu les amis", "Ben, ton départ est art", pouvait-on lire.

@france3paca Ce jeudi 13 juin, un hommage public a été rendu à Ben et son épouse au miroir d’eau de la Promenade du Paillon à Nice. #hommage #ben #nice06 ♬ son original - France3Paca

Ce jeudi après-midi, c’est au crématorium, qu’ils salueront une dernière fois leurs parents, en toute intimité.

Né à Naples (Italie) en 1935, de nationalité franco-suisse, Ben vivait à Nice depuis l'âge de 14 ans et y avait fondé "l'Ecole de Nice" avec Arman, Yves Klein et Martial Raysse. Il était à la fois un artiste populaire iconoclaste et un roi des produits dérivés.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité