Nice : près de 10 000 personnes manifestent contre le pass sanitaire ce samedi 7 août

Ce samedi 7 août, les opposants au pass sanitaire sont encore fortement mobilisés à Nice. Parmi eux, de nombreux soignants et pompiers dont la profession va les obliger à être vaccinés.

Alors que le Conseil constitutionnel a validé l'extension du pass sanitaire jeudi 5 août dans la journée, les manifestants se sont mobilisés à Nice pour la 4e fois ce samedi 7 août. Cette décision des Sages semble avoir motivé encore plus de personnes à venir protester dans la rue.

Dès 11 heures, plusieurs centaines de personnes étaient déjà présentes sur la place Masséna. A 14 heures, heure officielle du début de la manifestation, la foule était bien plus nombreuse. La police a compté près de 10 000 personnes tandis que les manifestants, grâce à un système de gommettes ont compte 22 000 participants.

"J'ai choisi de ne plus travailler"

Parmi les manifestants, de nombreuses personnes exercent un métier pour lequel le vaccin va devenir obligatoire. Une infirmière, originaire du Nord de la France, venue en vacances dans la région envisage de quitter son travail : "Je pense que chacun peut être libre de choisir s'il veut se faire vacciner ou pas. Moi à titre personnel, je ne veux pas me faire vacciner et je suis obligée de me faire vacciner pour pouvoir continuer à travailler. Donc, j'ai choisi de ne plus travailler. Je vais soit démissioner, soit me mettre en arrêt maladie."

Un homme travaillant en service neuro-vasculaire estime qu'il n'y a "pas assez de recul pour voir les effets sur la balance bénéfice-risque des vaccins". "Aujourd'hui, le gouvernement nous montre du doigt en disant que nous, les soignants, nous contaminons les patients, c'est inadmissible !"

Des syndicats des pompiers et des soignants ont appelé à la grève nationale et illimitée. Celle-ci débutera le lundi 9 août. 

La région la plus mobilisée de France

La semaine dernière, plus de 6 500 manifestants ont parcouru les axes niçois. Ils étaient également 5 000 à Marseille et 13 000 à Toulon. Ainsi, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur était la région la plus mobilisée contre le pass sanitaire de France.

La région PACA est également celle où le taux d'incidence est le plus fort actuellement en France. Il s'élève à 584,5 cas pour 100 000 habitants. Près de 50% des lits de réanimation sont occupés par des patients atteints du Covid-19. Ces patients sont dans la quasi-totalité des personnes non-vaccinées.

Quelques manifestants ont préféré se retrouver à Bormes-les-Mimosas, dans le Var, près du Fort de Brégançon. C'est ici qu'Emannuel Macron séjourne actuellement. 

Ils étaient, par ailleurs, 19 000 à Toulon, 6 000 à Marseille, 2 500 à Aix-en-Provence et 300 à La Ciotat. La police estime donc qu'il y avait 37 000 manifestants dans l'ensemble de la région ce samedi 7 août.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation social covid-19 santé société vaccins - covid-19 pompiers