Nice : un hommage rendu ce mardi à Thomas Arfi, l'alpiniste niçois mort au Népal

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pauline Thurier
Un hommage a été rendu à l'alpiniste niçois à la préfecture de Nice ce mardi 30 novembre.
Un hommage a été rendu à l'alpiniste niçois à la préfecture de Nice ce mardi 30 novembre. © Ali Benbournane / France Télévisions

Trois alpinistes français ont été retrouvés morts dans la région du Mont Everest après une avalanche le 26 octobre dernier. Parmi eux, Thomas Arfi, un guide de montagne de Nice. Un hommage lui est rendu ce mardi 30 novembre dans sa ville.

Après une hommage à Gabriel Miloche à Briançon le 27 novembre, et celui de Louis Pachoud à Chambéry, c'est maintenant au tour de Thomas Arfi d'être honoré dans sa ville.

Ce mardi 30 novembre, à 14h30, un hommage a été rendu au palais de la Préfecture à Nice à l'homme de 34 ans qui a perdu la vie lors d'une avalanche au Népal dans la région de l'Everest.

Lors de cet hommage ouvert au public, la famille de Thomas Arfi était présente, ainsi que l'association Guides 06. Charles-Ange Ginésy, le président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes est également annoncé.

Charles-Ange Ginesy a salué cet homme qui "incarnait l'élite de l'alpinisme français". "Sa soif d'excellence et d'aventures faisait l'unanimité", souligne le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes.

Disparus un mois plus tôt

Les trois hommes avaient disparu le 26 octobre alors qu'ils étaient en train de gravir le Mingbo Eiger, une montagne népalaise qui culmine à plus de 6000 mètres d'altitude.

Les reconnaissances effectuées semblent montrer que les trois alpinistes français ont fait demi-tour à une centaine de mètres avant le sommet.

Leurs corps ont été retrouvés le 8 novembre.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.